Lis ce guide si tu veux découvrir les îles Keramas au large de Naha à Okinawa au Japon. Voyager sur ces îles c’est se donner la chance d’observer des baleines (quand c’est la saison), des cerfs ou encore des tortues marines ! Zoom sur les 3 principales îles : Zamami, Aka et Tokashiki, te donne mes bonnes adresses et des conseils pratiques. C’est parti.

Guide pour explorer les îles Keramas à Okinawa au sud du Japon

 

https://www.env.go.jp/en/nature/nps/park/kerama/index.html

 

Conseils pratiques

Se rendre sur les îles Keramas

Pour te rendre sur les îles de Keramas. Il faut que tu prennes un ferry depuis Naha.

Les îles sont situées à environ 30 à 40 kilomètres de la côte, vers l’ouest de la plus grande île d’Okinawa.

Il existe 2 services de ferry réguliers reliant les deux endroits. 

Les principaux ports d’embarquement pour les ferries à destination des îles Keramas se situent à Tomari et Naha. 

Les ferries offrent une vue magnifique sur l’océan et sont confortables. Tu as aussi le choix entre un slow boat (bateau lent) ou un speed boat (plus rapide). Évidemment, les prix varient selon l’option et l’horaire choisi.

 

Port de Naha

 

Assure-toi de vérifier les horaires des ferries et de réserver tes billets un peu à l’avance, surtout pendant les périodes de pointe touristique. 

Une fois arrivé sur une île, tu pourras naviguer entre elles. Mais on en reparle plus bas. Continue la lecture pour en savoir plus.

 

Carte complète pour naviguer entre les différentes îles

 

Retrouve toutes les horaires des bateaux sur le site internet officiel d’Okinawa

 

Quand y aller ? Choisir la bonne saison

La meilleure période pour visiter les îles Keramas : pendant la saison sèche et chaude, qui se situe entre mars et juin.

C’est la période où les conditions seront les plus agréables mais ça ne veut pas dire qu’il ne pleuvra pas. Pendant mon séjour, j’étais étonnée à quel point ces îles peuvent être humides.

C’est un climat de type subtropical avec des températures chaudes toute l’année variant entre 20°C et 30°C.

À part ça, l’eau est entre 24°C et 29°C et donc idéale pour la plongée et le snorkelling.

Évite juste la saison des pluies, qui se situe généralement de juin à septembre. La mer sera trop agitée et les jours de pluie trop nombreux.

Les mois d’octobre à février peuvent également être une bonne période pour visiter, mais les températures peuvent être un peu plus fraîches et il peut y avoir des risques de typhons.

 

 

Pourquoi aller sur les îles Keramas ?

Les îles Keramas constituent un petit paradis vraiment proche de l’île principale d’Okinawa. Les aventuriers et fans de sports aquatiques seront comblés.

En plus, ces îles ne sont pas encore trop fréquentées par les touristes, ou alors juste à la journée. Dès que tu sors de la ville, il n’y a plus grand monde et tu peux profiter plus tranquillement.

Sur des plages plus sauvages et éloignées, j’étais carrément toute seule pendant des heures. En mode, Robinson Crusoé !

Les îles Keramas offrent une escapade paradisiaque et authentique pour les voyageurs en quête de nature préservée, d’eaux transparentes et de plages de sable blanc. 

 

Donc, je t’explique juste en dessous pourquoi tu devrais visiter ces îles : 

Plongée en apnée et plongée sous-marine

Tu trouveras de nombreux poissons tropicaux, coraux et tortues de mer une fois sous l’eau. Même en faisant du snorkelling il est possible de voir cette incroyable diversité sous-marine.

Bienvenue dans un univers ultra coloré et accueillant.

 

 

Superbes plages de sable fin pour chiller

Les îles Keramas sont célèbres pour leurs plages de sable blanc et leurs eaux turquoise. C’est vrai qu’avec un petit rayon de soleil, tout de suite, tu peux prendre de très belles photos et faire rêve ton entourage !

Sur l‘île de Tokashiki en particulier, les immenses plages avec le récif corallien m’ont fait penser à des destinations comme les Philippines, Seychelles ou encore l’Indonésie.

Sur la plage, tu peux bien sûr bronzer et te détendre mais si tu as envie de bouger et d’explorer c’est tout à fait possible.

 

Guide complet pour visiter les îles Keramas au Japon, Okinawa

 

On est loin de la côte d’Azur en France par exemple. Ici, c’est plus sauvage… tu peux par exemple pêcher, explorer des grottes ou faire de la marche active le long des plages.

Perso, j’alternais entre randonnées de plage en plage, camping et snorkelling.

 

 

Où snorkeler ?

Zamami : Ama Beach pour voir les tortues & Furuzamami : nombreux coraux et poissons multicolores 

Tokashiki : Tokashiku BeachAharen Beach

Aka : Aka No Hama

 

 

Randonnées & observation de la faune + flore de l’île 

Une des raisons de découvrir ce mini paradis ?

Randonner et découvrir les points de vue alentour (voir plus bas zoom île par île pour accéder à l’itinéraire complet)

Pars avec comme but l’exploration d’un point d’observation pour profiter du coucher de soleil.

Les randonnées ne sont jamais trop physiques, longent tantôt les routes et tantôt des petits chemins escarpés. Au détour d’un sentier, tu pourrais apercevoir un temple entouré de pins. Un peu plus haut sur la colline se dresse fièrement l‘observatoire d’un cap.

Les papillons virevoltent et soudain, un beau geai se relaxe sur un pin.

Voilà, tu vogueras à travers une végétation luxuriante. Les animaux, eux n’ont plus ne sont pas en reste ! Tu croiseras sûrement de nombreux gros bernard l’hermitte, lézards, salamandres, énormes papillons et si c’est la saison tu as des chances d’observer des baleines !

Une nature exotique t’attend sur chaque île. Par exemple à Aka, et seulement ici, tu peux observer des cerfs !

Tu pourras également participer à des excursions guidées pour observer les habitants de ces îles, des oiseaux exotiques aux plantes indigènes.

Ambiance tranquille

 

 

Après Naha et son ambiance un peu plus de mégapole américaine… tu trouveras le repos à coup sûr sur ces îles.

Loin de l’agitation de la ville, le temps ralentit puis s’arrête.

C’est le moment idéal si tu veux te poser un peu, lire, écrire, réfléchir tout en profitant d’un cadre simple et serein.

 

Par exemple : chose rare au Japon : il n’y a pas encore de 7 eleven et autres konbinis. C’est beaucoup plus familial. Un seul supermarché sur l’île de Zamami où tous les habitants achètent les mêmes bentos (boîte japonaise type lunch box)

 

Bref, c’est le choix idéal pour te ressourcer et reconnecter avec la nature pendant des vacances ou un break pendant un voyage au long cours (ce que j’ai fait). 

Laisse-toi bercer par le doux bruit des vagues et profite de la tranquillité de ces îles (encore) préservées.

Observer les baleines 

Saison précise pour observer les baleines qui migrent pour la saison de reproduction et la mise bas.

Elles voyagent depuis les eaux froides de l’arctique vers l’Alaska et la Sibérie (!) : entre janvier et début avril.

Tout autour des 3 îles, il est possible d’observer ces cétacés. C’est même l’emblème de Zamami et du parc national Kerama Shotō.

Si tu es chanceux, tu pourras même les observer depuis la côte à l’oeil nu. Tu peux aussi te procurer des jumelles ou partir en excursion en bateau.

Coût moyen : 5000 à 10 000 yens par personne pour une demi-journée en mer (compare entre différentes agences)

 

Sports aquatiques : kayak & paddle

Une activité détente à faire sur les îles ? Le kayak bien sûr ! C’est un sport complet qui te permettra aussi de mieux approcher la faune et te connecter avec la nature.

Il est possible de louer tout l’équipement ou des tours guidés directement à l’Office de tourisme du parc national à Zamami.

Les sports aquatiques sont une autre façon excitante de profiter de ton séjour sur les îles Keramas. 

Que tu préfères pagayer tranquillement le long des côtes pittoresques ou défier les vagues avec un paddle,tu trouveras des activités aquatiques adaptées à tous les niveaux d’expérience.

Un spot sympa pour faire ces sports aquatiques et opter pour une pause snorkelling et nager avec les tortues : Ama Beach. Tu es sûr(e) de voir des tortues ici et le tombant corallien est impressionnant.

 

 

Camper et rencontrer d’autres voyageurs

 

Enfin, pour une expérience plus immersive, tu peux opter pour le camping sur les îles Keramas  où tu auras l’occasion de rencontrer d’autres voyageurs partageant les mêmes passions pour la nature et l’aventure. 

C’est ce que j’ai fait en campant sur l’île de Zamami où j’ai rencontré un couple français / Laos très sympa et un japonais de Tokyo. Le camping au Japon est une activité qui te fera connaître des voyageurs et même des japonais.

Camping d’Ama : 500 yens par nuit si tu ramènes ton matériel (tente, sac de couchage, matelas)

 

 Zoom île par île 

Île de Zamami

Zamami est l’île principale à visiter pendant ton escapade sur les îles Keramas. 

Le village est petit mais comporte toutes les commodités : ATM, restaurants, une poste et surtout le café / bureau de renseignements du parc national de Zamami.

J’ai un conseil à te donner : c’est de te rendre directement au bureau du parc national de Keri Shimamoto.

Comme ça tu fais le plein de toutes les informations : météo, heure des bateaux, activités, comment aller d’île en île etc. Ils sont vraiment adorables et se plieront en 4 pour t’aider (contrairement à l’agence de vente de tickets de ferry qui ne fait pas vraiment d’efforts -)

Il y a aussi des explications récentes sur ce que tu peux trouver dans le parc national et les fonds marins. Tu peux te restaurer, déposer ton sac dans des lockers, louer de l’équipement, te doucher etc. Bref, c’est un peu le point central à vérifier avant de te lancer dans l’exploration et faire le tour de l’île.

 

Guide rapide pour visiter Zamami

Perso j’ai décidé (un peu comme d’habitude) de traverser l’île à pied au complet. Je suis donc partie avec mon sac à dos à l’extrême est puis idem vers l’ouest. 

Bilan : j’ai tout pu explorer et profiter de ce lieu magique.

L’île côte est

En te dirigeant vers l’est de l’île, tu découvriras des coins plus sauvages, des grottes, des habitants qui récoltent des crustacés et algues à marée basse pour finalement arriver tout au bout de l’île (à la forme étrange de scorpion. Là, tu découvriras une plage reculée d’un bleu marin franc. Quelques bateaux y squattent pour déposer des plongeurs. Il faut dire que les fonds marins sont magnifiques.

La plage de Ino est sauvage et presque déserte. Attention, le courant est plus violent de ce côté de l’île. Des touristes se sont fait déportés et secourus plusieurs fois apparemment.

Je te conseille Yuhina Beach et Ino Beach à l’extrême est.

L’île côte ouest

Petit coin de paradis avec des palmiers, pins, papillons virevoltant, des plages paradisiaques mais aussi d’autres plus sauvages à l’est de l’île.

Beaucoup de sentiers de randonnées et de beaux points de vue.

2 plages phares à explorer 

  • Ama Beach : meilleur spot pour les tortues 🐢 
  • Furuzamami : possibilités de snorkelling exceptionnelle 

Points de vue remarquables :

Kami-No-Hama

Unaji-No-Sachi

Bonus : profite du ciel étoilé sans pollution lumineuse en te calant sur une plage avec une bouteille de awamori (alcool typique d’Okinawa comme le saké mais encore meilleur)

Le centre de l’île de Zamami est tropical et il y a quelques sentiers vraiment très cool à réaliser. C’est bien aménagé et agréable pour te promener à conditions que la météo soit de la partie.

Inazaki Observation Deck

Takatsuki-Yama

N Chana Beach

 

Coucher de soleil sur Zamami

 

Mes bonnes adresses sur l’île de Zamami :

Ce que tu peux (dois) goûter en voyageant sur les îles Keramas : le ramen banshen d’Okinawa, le soki Soba ou encore les algues mozuku.

  • Zamami Burger and Pizza : excellent burger et auberge de jeunesse correcte avec une bonne Vibe de backpacker à la cool – un peu hors du temps. Le patron Paul fait du workaway – un arrangement de 5h par jour en échange de l’hébergement et du couvert (pizzas et burgers, miam)
  • Shinya Shokudo : le premier restaurant où j’ai mangé de la méduse ! Le set gyoza est bien présent et délicieux. L’accueil est familial. Ici, on s’installe et on regarde la télé. Pour l’anecdote, j’étais venue passer un entretien d’embauche et c’était fermé. Les patrons mont gentiment proposé de m’installer et mont offert une bière. Vraiment très cool, je recommande. En plus, ils cuisinent uniquement avec des produits de saison.

En général sur Zamami, pendant la basse saison, il faudra faire attention aux heures d’ouverture des commerces – restaurants.

Par exemple, en avril, le seul endroit pour avoir un café, c’était au bureau d’information du parc national : c’est le café Yukuruya. C’est d’ailleurs, une très bonne adresse qui propose aussi de délicieuses glaces from Okinawa : lait salé, yuzu et banane.

 

 

  • Pour du poisson et de délicieux sashimis, je te recommande : Zamami Village Fish Coop
  • Bar 303 : Idéal pour une fin de soirée. Les sandwichs en mode grilled cheese – une tuerie ! Tu peux aussi te poser et jouer à mariokart entre amis ;
  • Open House : un resto familial japonais, les gérants sont très gentils & la nourriture savoureuse, j’avais pris un curry japonais
  • Sinon, je recommande tout simplement d’aller à la supérette du coin et d’acheter leurs bentos frais proposés chaque jour. J’ai pu goûter le boeuf d’Okinawa, différentes algues, tomates et desserts typiques de la région (boules frits). Pratique pour manger sur le pouce après une sortie snorkelling ou une rando.
  • Près du camping de Zamami, une belle adresse un peu plus gastronomique : Le Soba était très bon. Tu peux commander différentes petites portions en mode tapas : courgettes à l’ail et à la sauce soja, gyoza, edamame etc. Le personnel charmant. Les prix sont un peu plus cher que la moyenne de l’île. 
  • Sinon, en face il y a l’alternative de la petite taverne sympathique et familiale qui propose bières et plats à base de poissons (avec de la bière pression économique)

 

 

Île d’Aka

L’île d’Aka, voisine de Zamami, est une autre perle des îles Keramas. 

Elle est plus petite en taille mais je l’ai trouvé bien différente de ses deux voisines Zamami et Tokashiki.

Aka est la seule île qui abrite des cerfs et qui est relié par deux ponts.

D’ailleurs, les plateformes d’observation sont aussi plus hautes qu’à Zamami. Tu peux randonner et te rendre jusqu’à l’observatoire de Takibaru

Je te conseille aussi d’aller te promener du côté de Geruma-jima et de Fukaji-Jima.

Belles possibilités de snorkelling là aussi. Il suffit de regarder sur Google Map en mode satellite. Tu verras toutes les possibilités d’exploration de l’île d’Aka dans l’eau et sur la terre ferme.

 

Temps de trajet en bateau de Zamami à Aka : 30 minutes. Prix : 300 yens un aller.

 

En explorant l’île, tu découvriras également une ambiance décontractée et authentique, avec des habitants  accueillants.

Ne manque pas l’opportunité de déguster les fruits de mer frais locaux, notamment le fameux « tako rice » (riz au poulpe) typique de Aka.

 

 

Île de Tokashiki 

L‘île de Tokashiki est la plus proche de l’île principale d’Okinawa et donc de Naha. Les touristes y viennent facilement en day trip. Ils repartent donc le soir… Ainsi, tu auras la chance de profiter plus tranquillement de cette vaste île (plus grande que Zamami & Aka). Mais ce territoire ne compte que 700 habitants.

Le reste de la population, c’est nous, les touristes !

L’île est imprégnée de traditions locales et vit surtout de l’agriculture et de la pêche.

Des activités traditionnelles comme la musique, la danse et la cuisine régionale sont toujours transmis de génération en génération.

J’ai découvert sur cette île une grande chaleur humaine.

Déjà, juste débarquée au port d’Ahaner – là où tu arriveras si tu voyages depuis Zamami – on me propose sans que je demande de m’emmener à un festival de bateau : les dragon balls typiques à Okinawa. Me voilà à bord d’une voiture carrée avec une famille de japonais. On traverse donc toute l’île en diagonale. Je peux constater que ça grimpe. 

Au festival, je rencontre donc pleins de monde puis je décide sur un coup de tête de ne plus aller au camping mais de dormir en auberge.

Les gérants de l’hostels de Kerama Backpackers : Molino et sa femme sont adorables. Il propose de m’accompagner le lendemain et de garder mon sac dans son centre de plongée. C’est très arrangeant ! Et ensuite de me ramener au bateau pour repartir sur Naha… Je me suis sentie vraiment bien accueillie. Et je te recommande cette adresse plus bas.

Pour les visites :
  • Le port de Tokashiki où les bateaux repartent vers Naha. Un grand centre de tourisme et interprétation avec des petits vendeurs ambulants et cafés torréfiés à Okinawa (mention spéciale pour le caramel latte)
  • Plage de Tokashiku : vaste et impressionnante par temps ensoleillé avec sa couleur turquoise translucide ! De nombreuses activités sont possibles : prêts de masques pour snorkeler, plongée, activités guidées à la journée etc.
  • Au nord de l’île, il est possible de monter par la route jusqu’à des points d’observation à l’ouest de l’île qui offrent une visibilité sur toutes les îles environnantes. Le point de vue est cependant situé dans une sorte de no mans land militaire où règne une drôle d’ambiance selon moi. C’est là que des japonais se sont suicidés en groupe avant l’arrivée des américains. Le paysage vaut cependant le détour.
  • Visite du sud de l’île : plage de Aharen, très belle avec son immense rocher et de belles possibilités de snorkelling (encore une fois on se régale)
  • Randonnée jusqu’à la pointe extrême sud de l’île pour accéder au cap Aharen Plages sauvages et observatoires en pleine nature. C’est un lieu magique où j’ai eu l’impression que je pourrais voir facilement des baleines. C’est vraiment leur type d’environnement. Mais j’ai du me tromper car ce n’est plus la saison (haha)

Bonnes adresses à Tokashiki :
  • Auberge Kerama Backpackers. Très bon accueil de Molino et sa femme. Auberge bien entretenu avec literie confortable et surtout super service. Si tu viens dans cette adresse, on prendra soin de toi. Mention spéciale à la carte du monde et du Japon où tu dois mettre un pins quand tu arrives. Ambiance voyage.
  • Café délicieux au Sunny Coral et copieux sandwichs le matin. Un très bel accueil, citrouille – patate douce. Café avec la machine à l’italienne. Le décor est mignon tout en bois et l’ambiance maritime. Le gérant propose aussi des currys japonais. Une adresse connue auprès des Backpackers venant visiter L’île 

Bref, en explorant Tokashiki, tu découvriras une ambiance décontractée et accueillante, avec des habitants locaux heureux de partager leur culture et leur mode de vie insulaire. 

Pour arriver depuis Zamami : 1100 yens

Pour repartir depuis Tokashiki vers Naha en bateau lent (2h) : 1600 yens

 

 

Peut-on naviguer entre ces îles ?

Oui, il est généralement facile de voyager entre les différentes îles des Keramas. Les principales îles touristiques telles que Zamami, Aka et Tokashiki sont bien reliées par des services de ferry réguliers.

Ces ferries offrent des liaisons quotidiennes vers les différentes îles, ce qui facilite les déplacements entre elles.

Il suffit d’aller au comptoir et d’acheter ton billet, souvent le jour même. Et au Japon, les règles c’est les règles. Surtout, bien conserver ton ticket car on ne te le réimprimera pas.

Les bateaux sont confortables et à l’heure. Et oui, nous sommes au Japon.

Que faire à Naha ?

 

Beaucoup n’aime pas Naha ni même l‘île d’Okinawa (la principale). Il est vrai qu’elle a des airs de Miami ou d’Amérique. 

Mais bien entendu, je te propose de ne pas t’arrêter à ça.

Pour un court stop dans la plus grande ville de l’archipel, avant ou après les îles Keramas, tu peux visiter :

  • La rue commerçante Kokusai-Dori. Très touristique mais je t’invite à flàner, manger des algues, faire les magasins et goûter la spécialité de gâteau de Naha. 
  • Tsuboya Yachimun Street 壺屋やちむん通りLa rue des poteries – pour prendre le temps de faire du shopping et de photographier les fameux lions (la déesse d’Okinawa Shiisa) fièrement dressés sur les toits de chaque maisons d’Okinawa
  • Visite du marché de Makishi, pour faire le plein de savoureux produits locaux : légumes de l’île, poissons multicolores et algues notamment. Profite en pour déguster des spécialités locales telles que le rafraîchissant champuru (plat de légumes sautés) et le célèbre porc Okinawa.

  • Si tu veux découvrir un autre marché, je te recommande Tomari Iyumachi qui offre une variété de poissons incroyables et des sashimis préparés sous tes yeux ;
  • Le temple bouddhiste de Naminoue-gu et une petite baignade à la plage qui est à 5 minutes à pied ;
  • Je ne mentionne pas le château de Shuri classé à l’UNESCO car je ne l’ai pas visité puisqu’il est en travaux / reconstruction en ce moment (apparemment il n’y a plus que du bois) ;
  • Si tu as un peu de temps devant toi, tu peux aussi visiter les jardins de Fukushuen, pas indispensable mais jolis.

Bonnes adresses à Naha

 

 

Tempi Soba 天妃そば : délicieuse adresse et accueillant charmant. Une dame m’a même parlé en français 

Juste à côté se trouve une boulangerie pour finir par une bonne gaufre japonaise en forme de poisson : le fameux taiyaki.

Ryukyu Best Coffee 琉球ベストコーヒー : café à 200y d’un petit papi torréfacteur. Pas cher et goût incroyable – c’est bon signe quand tu arrives et que le café est en train d’être torréfié – recommandé par et pour des amateurs de cafés (only haha)

Ramen Koryu Naha Matsuyama ラーメン康竜 那覇松山店 : simple et efficace, tout délicieux et choix pour presque tout : l’épaisseur, la cuisson des pâtes, les ingrédients annexes, le piment etc. Je recommande.

飲みの屋 OPEN : Bières artisanales vraiment délicieuses

Pour clubber à Okinawa : Lounge OPAL(オパール) ou VOYAGER STAND OKINAWA – ボイジャースタンド沖縄

Base Guest House : un hostel sans prétention mais avec une ambiance japonaise typique. Idéal pour se poser en tant que Backpacker. Ici, on se prend pas la tête. Même le quartier est relax et proche de l’océan. J’y ai vécu un tsunami et une tornade !

 

 

Tu découvriras un écosystème unique (avec des baleines et des cerfs !) et un Japon à la cool car ces île n’ont pas encore cédé au tourisme de masse. N’hésite pas à les ajouter à ta liste de destination pour ton prochain voyage au Japon !

Tu peux aussi visiter d’autres îles à Okinawa notamment Ishigaki proche de Taiwan ou les l’île de Yoron ou Amami plus au nord de l’île principale où se situe Naha. Je te recommande de passer plusieurs jours sur les îles Keramas.

Pour profiter encore un peu de cette belle énergie japonaise, je te propose de t’immerger dans mon reportage photo à Osaka et si tu as envie de vivre la même expérience et de demander un visa vacances travail, je te dirige vers cet article.

N’hésite pas à m’encourager en me laissant un petit commentaire juste en dessous ou à le partager autour de toi. Merci.

Guide complet pour visiter les îles Keramas au Japon, Okinawa

Logo 999vies

L'Inspiration

Baroudeuse

Je ne spam pas ! Consulte ma politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Cet article a 2 commentaires

  1. trumel

    Excellent article qui nous emmènent loin des sentiers battus ,j’ai pris beaucoup de plaisir a lire ce récit sur les iles ,passionnant et grisant Inès nous emmène dans un coin de paradis .Merci

    1. Ineys

      Merci d’avoir lu l’article sur les îles Keramas au Japon !