Comment j’ai réussi à voyager 1 an et demi avec 7000 euros

You are currently viewing Comment j’ai réussi à voyager 1 an et demi avec 7000 euros

Comment j’ai réussi à voyager 1 an et demi avec 7000 euros

Comment j'ai réussi à voyager un an et demi avec 7000 euros

COMMENT J’AI REUSSI A VOYAGER UN AN ET DEMI AVEC 7000 EUROS

Ah! Le budget. Cette question qui revient souvent quand on voyage les trois quarts du temps ! Dans cet article, je vais vous expliquer un peu comment j’ai voyagé pendant un an du Pérou aux États Unis avec seulement 7000 euros.

Et surtout les conseils et apprentissages que j’ai pu retirer de chaque expérience de voyage.

Je dois déjà vous dire une chose…

J’ai beaucoup travaillé – que ce soit avec un travail rémunéré pour économiser, parfois dans des conditions compliquées ! (Bonjour Macdo + les études en même temps ou 50H la semaine au Québec ;))

Une autre solution, c’est faire du bénévolat avec l’échange de services (nourriture, logement) ce qui réduit vraiment les frais dans des pays comme les USA, le Canada.

Et l’autre secret; c’est de vivre une vie frugale, sans trop d’excès et minimaliste. Se délester de tout ce qui ne sert pas et des objets “au cas où” et des restaurants hors de prix!

PHOTOS COPYRIGHT 7000 EUROS (1)
Quand tu n’as pas de carte SIM dans le pays visité!

1) AVOIR LE TEMPS
– Voyager 10 jours ou pendant 1 an sont deux choses complètement différentes ! Quand on voyage sur une courte durée, ce sont des vacances et on veut profiter sans compter. Lorsqu’on voyage sur du long terme, on fait beaucoup plus de concessions et beaucoup moins d’activités / de restaurants et toutes ces choses qui coûtent de l’argent. On vit plus comme les locaux du pays et moins comme des touristes.

– Restez plus longtemps dans un lieu pour être plus flexible et économiser sur le billet d’avion ou la chambre d’hôtel (n’hésitez pas à négocier avec la personne qui vous loue le logement, même sur AIRBNB!) Ou voyagez de nombreuses heures en bus, fatiguant, vous pouvez aussi le prendre la nuit pour économiser une nuit 🙂

Bénévole dans une ferme d’alpaga en Ontario, Canada

2) VOLONTARIAT

Traversez les pays avec le volontariat. Ma traversée du Canada en 2018 : moins de 2000 euros en logeant dans des fermes grâce au site WWOOF Canada.  Les alternatives de voyage permettent de s’immerger dans une culture tout en économisant. Pour moi, c’est la solution parfaite si on souhaite apprendre de nouvelles choses et rencontrer des voyageurs ! Si vous êtes chanceux, les hôtes vous proposeront un restaurant ou une visite dans un parc national, on ne sait jamais ce qui peut se passer dans la vie !

Trouvez des volontariats le long de la route et échangez vos services contre le fait d’être logé et nourri! Donc le réseau WWOOF si vous aimez travailler dans les fermes biologiques et/ou WORKAWAY : les offres de travail sont plus générales : aide au jardin, garde d’enfants, construction, DIY, etc. Il y a bien sûr d’autres plateformes comme HELPX ou WORLDPACKERS 🙂

Cotisation : entre 20 et 30 euros par an

3) ECONOMISER SUR LE LOGEMENT

– Voyagez avec des alternatives comme Couchsurfing pour rencontrer l’habitant et être hébergé gratuitement. Vous passerez un moment incroyable à rencontrer les locaux et en plus vous économiserez le loyer. Parfois les hôtes vous offrent le petit déjeuner ou le repas mais surtout des moments uniques qui resteront longtemps dans votre mémoire. N’oubliez pas d’offrir un petit cadeau à votre hôte, une bouteille de vin par exemple 😉

– Utilisez Airbnb ou le moteur de recherche Booking pour trouver les meilleurs deals dans la région du monde que vous visitez

– Si vous êtes en route avec votre vélo, je vous recommande Warmshowers

– Si vous marchez ou faîtes un long voyage, vous pouvez sonner chez les habitants et leur demander un toit pour la nuit ou si vous pouvez planter votre tente dans leur jardin. Fonctionne surtout dans les pays moins développés!

– Faîtes des treks et campez – c’est gratuit et permet de profiter de la nature. Pendant ma marche de 650 KM au Québec, le SIA, j’ai découvert le camping sauvage ! Perso, je ne peux plus m’en passer. Tellement de liberté et c’est gratuit. Juste à prendre votre tente et quelques équipements de camping et vous voilà en communion avec la nature. En revanche, il y a des règles à respecter selon les pays visités.

Bonus Astuce de radin qui marche plutôt bien : réservez vos chambres dans les hostels avec petit déjeuner inclus et faîtes vos provisions pour la journée haha. Si c’est un buffet, c’est encore mieux :p

4) BIEN CHOISIR SA DESTINATION
Principal poste de dépense qui fera toute la différence : le logement et tout cela dépend du pays visité ! Voir ci dessus pour les conseils.

D’autres éléments vont influencer le coût de votre voyage : votre mode de vie, le billet d’avion, la nourriture, les moyens de transports sur place et les activités réalisées.

Le prix d’un café n’est pas le même selon les pays haha. En Amérique Latine, la vie est majoritairement moins chère qu’en France. Par exemple, en Bolivie, il est possible de vivre pour quelques mois avec 2000 euros, logement à 2 euros/nuit alors qu’aux États-Unis, ce sera une toute autre histoire!

– Faîtes vos recherches et renseignez vous sur le coût de la vie dans le pays en question

Liens utiles pour préparer son voyage et trouver la bonne destination:

PHOTOS COPYRIGHT 7000 EUROS (3)
Dans le Nord du Pérou, une charmante vendeuse

5) FAIRE COMME LES LOCAUX
– Observez les habitudes des locaux. Suivez les petites grands mères et allez manger dans les mêmes restaurants qu’elles ! Mangez le plat du jour le midi et éloignez vous des centres trop touristiques. N’hésitez pas à demander à votre serveur si vous êtes au restaurant, tout simplement quels sont ses endroits préférés en ville. Par exemple, à Malaga, le café est à deux euros à côté du Musée Picasso et 1,20 euros dans la petite ruelle 100 mètres plus loin! Soyez malin :). Parfois, je prends le temps de discuter 10 minutes avec un habitant et j’ai toujours une tonne de bons plans à partager par la suite.
– Mangez dans les marchés locaux, un peu le même conseil qu’au dessus. Si vous êtes parti en voyage, c’est pour découvrir de nouvelles façons de vivre et de cuisiner ! Vous paierez des jus de fruits naturels et des plats du jour à des prix dérisoires. Même dans les pays dits plus développés comme en Europe, se fournir au marché local est une très bonne solution ! Et surtout, vous allez oser et découvrir de nouvelles saveurs.

PHOTOS COPYRIGHT 7000 EUROS (7)
Drôles de passagers au Guatemala

C’est bon vous êtes prêts pour devenir ami avec la petite dame dans le tuktuk ou Eduardo, le gérant du restaurant ! En Amérique Latine, c’est un passage obligé pour connaître les endroits à ne pas fréquenter en tant que touristes. Dans la plupart des cas, les locaux veillent sur vous!

Tortillas au Guatemala

6) LA GENEROSITE ET L’ACCUEIL DES  HABITANTS

– Souvent, en voyageant seule, les locaux vous offrent leurs connaissances, bons plans et parfois (souvent ?) vous offrent le repas et la nuit, vous recommandent auprès d’amis d’amis et vous donnent avec un immense plaisir tout leurs bons plans. C’est leur région, leur territoire, leur lieu de vie et c’est à chaque fois en posant des questions et en s’intéressant à leur histoire / culture que l’on ouvre entre guillemet la boîte de Pandore !

– J’ai toujours fait ça spontanément mais dans la plupart des cas, les gens vous offrent tout alors que je n’attendais absolument rien. Il suffit ensuite de suivre son instinct pour accepter ou refuser l’offre de proposition.
– Le plus bel exemple pour moi c’est la Colombie, je n’ai jamais vu un pays aussi hospitalier et j’y retournerai avec grand plaisir ! J’ai passé 3 semaines sans utiliser Couchsurfing à être accueillie partout ! Des habitants qui vous protègent, conseillent et vous offrent toutes sortes de choses. J’ai halluciné ! Je vous recommande d’aller au moins une fois dans votre vie dans ce pays !

7) ETRE RAISONNABLE
– Vivez une vie frugale. Pas trop de restaurants et de cafés aïe aïe aïe !  Dur à respecter, surtout pour moi haha – l’argent part vite si on boit 4 cafés par jour mais tout dépend de votre mode de vie !
Marchez. Ne prenez pas les taxis et utilisez vos jambes! Quand j’arrive dans une ville, je ne prends jamais les taxis si c’est à moins de 45 minutes à pied. Pour cela, il vous faudra un sac léger. Pour moi, c’est une bonne façon d’entrer dans une nouvelle ville en douceur, d’observer les environs et d’économiser tout simplement. J’ai pris cette “habitude” au Pérou parce que c’est un peu compliqué pour la sécurité avec les taxis là-bas!
Déplacez vous intelligemment, par exemple, prévoir de visiter un seul et même continent en utilisant les transports en commun locaux. En 2018, j’ai visité « seulement » l’Amérique Latine en remontant progressivement le continent de bus en bus. C’était une expérience incroyable de suivre les Andes et finalement du SLOW TRAVEL. 

Passez la nuit dans le bus permet de gagner du temps et d’économiser une nuit d’hôtel. Bon, on ne dort pas tout le temps bien ! 

–  Minimalisme. Achetez seulement ce qui est nécessaire et ne vous surchargez pas de superflu. De toute façon, tout ce que vous avez besoin se trouve dans les pays que vous visiterez : produits de santé, vêtements…
Réparez vos affaires sur la route. Cela fonctionne beaucoup mieux dans les pays en voie de développement. C’est malheureusement l’époque de l’obsolescence programmée dans les pays occidentaux et c’est bien dommage!

Belle rencontre en Couchsurfing Salem, Ouest USA

8) ETRE SOCIABLE ET SE FAIRE DES AMIS 
– Soyez sociable et faîtes-vous des amis pendant votre voyage. Et arrangez-vous pour diviser les coûts. Exemple: partir en road trip en groupe =permet de louer une voiture et de diviser les coûts par 4 ou 5. Aussi simple que cela 🙂 Déclinable avec les logements, excursions, etc. Vous êtes en position de négociation.
Discutez avec les voyageurs et les habitants, ils sont dans votre camp ! Pour avoir de nouvelles idées et comparer vos bons plans

– Utilisez les réseaux : Couchsurfing, Tinder, Instagram, Workaway… pour connecter et rencontrer du nouveau monde

Dans les bus locaux, parfois à 8 sur une même banquette

9) TROUVEZ LES BONS PLANS POUR LES EXCURSIONS

 Le conseil numéro 1 c’est qu’il faut prendre son temps et démarcher différentes agences de tourisme. N’hésitez pas à vous balader, échanger et prendre des informations. Un peu comme un espion ! Par exemple: partir 3 jours dans le désert de sel d’Uyuni (Bolivie) en road trip – on trouve tous les prix dans les petites agences de voyages sur la rue principale ! N’ayez pas peur et faîtes vos propres recherches. Et n’hésitez pas à marchander avec les commerçants. Vous pouvez dire que le voisin pratique des prix moitié moins cher et observez la réaction. Encore plus valable, au Maroc ou dans les pays où il faut marchander ; il ne faut rien lâcher 🙂 
– Parlez, Observez, souriez et soyez à l’affut des bons plans et des opportunités qui peuvent se présenter à vous, on ne sait jamais. 

18H de bus entre La Paz et la forêt Amazonienne

10) ECONOMISER SUR LE LOGEMENT ET LE TRANSPORT

Évidemment, il y a pleins d’astuces pour trouver des billets de bus, trains, avions moins chers. En voici quelques unes:
– Échangez vos bons plans avec les autres voyageurs
– Utilisez votre intuition (vaste sujet, je ferai un article) et votre sens logique !
Eloignez-vous des centres touristiques
– Utilisez les « hubs » si vous prenez l’avion. Achetez vos billets d’avion pour les grands axes. Par exemple : Paris – Bangkok au lieu de Paris – Un petit village perdu au milieu de la Thaïlande. Cela vaut aussi pour les bus, plus vous vous rendez dans les grandes villes, plus les prix baissent. C’est la loi de l’offre et la demande – il faut croire ! Si vous avez le temps, c’est encore mieux. Ma technique de voyage maintenant, c’est de prendre un bus et de m’arrêter pour visiter en route. Je vois beaucoup plus de choses et je divise les coûts par 2.

– Supprimez vos cookies sur votre moteur de recherche après plusieurs recherches de billets d’avions et utilisez une page de navigation privée

Faîtes de nombreuses recherches et lisez des guides de voyage. Un voyageur averti est un voyageur conscient et non facilement influençable.

En règle générale, les comparateurs de sites comme Kayak ou autres prennent une commission ou font monter le prix de quelques euros au moment de l’achat. C’est comme ça qu’ils se financent, il y a plusieurs astuces pour avoir des bons plans ! Ce que je fais, c’est que je fais une recherche avec Google ou Kayak et ensuite je vais directement sur le site de la compagnie pour réserver mon billet. Donc, utilisez des sites de comparatifs, mais au moment d’acheter, rendez-vous sur le site original.
– Utilisez des alternatives et applications pour voyager moins cher comme Blablacar pour le covoiturage, Uber pour le taxi, Couchsurfing pour vous faire héberger gratuitement et découvrir la culture locale du pays à 100% !

11) TRAVAILLER EN VOYAGEANT, UNE SOLUTION UTILISEE PAR DE NOMBREUX VOYAGEURS

Sur la route avec le bon VISA – il est souvent possible de trouver un petit boulot l’espace de quelques semaines pour renflouer les caisses, faire du volontariat (ce que j’ai fais en traversant le Canada de Vancouver à la Nouvelle Écosse) – ce qui ne permet pas de gagner d’argent mais au moins de ne pas trop en dépenser – c’est surtout valable pour les pays comme le Canada, l’Australie, la Nouvelle Zélande, l’Europe…

– Se renseigner sur les PVT, (WORKING HOLIDAY VISA) pour travailler en toute légalité dans les pays est une bonne solution. La France possède 16 PVT dans le monde dont le Pérou, l’Argentine, le Japon, le Canada, la Nouvelle Zélande… C’est une excellente opportunité pour travailler facilement à l’étranger et se sentir libre pendant votre expatriation.


– L’autre solution est de travailler en tant que freelance partout sur la planète avec une bonne connexion WIFI. J’ai moi même écrit des articles de voyages pour l’agence BY NATIV à Paris alors que j’étais en Bolivie. De l’or en barre dans des destinations comme l’Amérique Latine ou l’Asie où le coût de la vie et la monnaie sont beaucoup plus bas qu’en Europe !

– Il est aussi possible de travailler comme saisonnier dans son pays ou dans le monde. Beaucoup de voyageurs adoptent ce mode de vie en alternance, 6 mois de travail / 6 mois de voyage. Faire les vendanges de août à octobre en Europe, travailler au CLUB MED à la Réunion, s’occuper d’un camping dans le Sud de la France l’été et migrer vers les Alpes l’hiver…

Qu’est-ce qui rapporte de l’argent sur la route ?
Cueillette, Légumes, Fleurs
Bars, Restos
Animation, camp d’été
Vendeur
House sitting (garder une maison ou des animaux de compagnie)

DERNIERES  PETITES IDEES POUR ECONOMISER AVANT DE PARTIR EN VOYAGE
– Avoir de la motivation est essentiel pour réaliser vos projets

Soyez malin
Fouinez et trouvez les bons plans signifie donc frapper aux bonnes portes. Si vous êtes français, réinscrivez-vous à Pole Emploi et expliquez leur votre projet. Il y aura sûrement un bon plan ou de nouvelles idées qui se profilent à l’horizon !
Économisez pour avoir l’esprit tranquille au préalable 
– N’hésitez pas à donner des coups de mains ponctuels pour dépanner la famille, les voisins, proposer à des amis de s’occuper de telle ou telle corvée, nourrir ou garder leurs animaux – créativité 😉
Créez une campagne de financement participatif sur Ulule, WISEED crowdfunding

– Achetez un camion et vendez des glaces ou des frites !

– Éliminez TOUTES les dépenses inutiles : restaurants, jeux vidéos, cigarettes, etc. Faîtes de votre projet de voyage une priorité 🙂

Donc, définissez ou redéfinissez vos vrais objectifs
Marchez et utilisez les transports en commun au lieu de la voiture, et le covoiturage : Blablacar
Achetez vos aliments et cuisinez les au lieu d’acheter des plats tout faits : économies + bon pour la santé 🙂
– Apprenez à réparer et recycler au lieu de jeter, soyez créatifs, apprenez un nouvel art et progressez dans le Do It Yourself (DIY), promenez vous dans les brocantes
– Triez vos affaires et vendez toutes les choses inutiles qui vous encombrent. Puis faîtes une bonne action et donnez les à des associations caritatives comme Emmaüs ou des magasins de seconde main (friperies)
ASTUCE : Vous pouvez utiliser la loi de Pareto 80/20. Tout ce que vous vous servez les 20% du temps vous le gardez et éliminez ce que vous ne vous servez pas les 80% du temps.

En suivant ces recommandations, vous allez vous rendre compte que l’on a pas besoin de beaucoup d’argent ou de matériel pour voyager et découvrir un pays à bas prix.


Finalement, votre budget va se calculer en fonction de : 

* La destination : Inde, Bolivie ou Japon ? Suivant votre choix, le billet d’avion et la vie sur place seront bien sûr différents

* Le moyen de transport utilisé sur place : en vélo, moto, voiture, avion, à cheval, à pied ? 😉

* Le logement : Allez-vous dormir en tente ou en auberge de jeunesse, dans un hôtel de luxe ? 

* La nourriture : restaurants ou street food ? Faire la fête ou être raisonnable ?

* Activités, luxe, plaisirs : C’est là qu’on peut faire baisser les coûts ! Il faut négocier !

J’espère que tous ces conseils vous serviront, le principal est de choisir une destination qui vous intéresse et où vous vous sentez bien, ensuite osez vous lancer après quelques recherches et profitez !

Dernière chose, on peut limiter les dépenses et utiliser tous les bons plans donnés dans cet article, mais il arrive toujours un moment où l’on doit quand même retourner par la case travail :), se poser quelque part et charbonner pour mettre de l’argent de côté. Je vous souhaite bonne chance dans vos projets de voyages ! Si vous avez d’autres astuces, je suis preneuse, n’hésitez pas à me laisser un petit message en commentaire 🙂

Merci !

Ineys

Hey! Je suis Inès, 28 ans et j'ai décidé de devenir aventurière et voyageuse à temps plein :) J’ai fait de nombreux voyages en Europe, au Canada, États-Unis et Amérique Latine sur le long terme. Mais aussi des expériences comme 650 km à pied en Gaspésie ! Passionnée de voyage, de cafés et d'alternatives, j'aimerais t'aider à voyager et oser partir découvrir le monde.

Laisser un commentaire