Jeanne et moi nous sommes rencontrés sur le chemin de Compostelle au détour d’un lieu de pèlerinage dans l’Espagne profonde. Jeanne se demandait comment mettre en œuvre son projet d’artisanat au Québec et moi avec mes voyages et l’écriture d’articles dans le monde. Et c’est ensemble que l’on a décidé d’échanger et de garder contact pour progresser et développer une forte amitié d’un bout à l’autre de la planète. Elle au Québec, moi en Asie. C’est donc spontanément que j’ai souhaité l’interviewer sur 999vies.

 

Jeanne Letourneux, Artisane du Québec

 

Interview de Jeanne LetourneuxArtisane du Québec

Peux-tu te présenter en quelques mots ? Qui es-tu et où vis-tu actuellement ?

Je m’appelle Jeanne Letourneux, je viens du Québec en Mauricie, une région dans le centre du Québec. Je suis une artiste spécialisée dans les bijoux en laine de mérinos. J’utilise la fibre de laine pour confectionner les bijoux et pour créer de petites sculptures miniatures en lien avec la nature. Je suis aussi la maman de deux enfants et je travaille à temps partiel dans un restaurant.

 

 

Comment te définis-tu aujourd’hui ?

Je m’identifie comme une femme artisane et une mère entrepreneuse, un beau mélange de ces deux points-là.

 J’aime apprendre tous les jours sur différents sujets — je suis très curieuse de caractère et je suis sans cesse poussée par le besoin de me développer en tant que personne. En ce moment, je m’investis beaucoup sur la construction et la croissance de ma compagnie. Je suis passionnée en ce qui concerne les différentes techniques dans mon domaine : la laine et ses savoir-faire ancestraux. C’est un univers qui me fascine véritablement.

 

 

Comment te vois-tu dans 5 ans ?

Mon but principal est de créer et d’animer des événements et des conférences sur l’artisanat. J’ai quelques idées en tête concernant l’importance des traditions et de l’art dans le monde. J’aimerais partager et transmettre mes connaissances sur les nombreuses techniques de laine feutrée et rencontrer des gens aussi passionnés que moi.

Mon but ultime est de subvenir aux besoins de ma famille avec mon artisanat à 100 % ou au moins une grande partie de mes revenus proviendrait de mes ventes de bijoux.

Enfin, avoir l’occasion de connaître des peuples tout en partageant mon art et me former par la même occasion serait un autre rêve pour moi. J’aimerais m’inspirer et apprendre de nouvelles techniques en parcourant les pays, par exemple l’Inde. (voir points suivants pour en savoir davantage).

 

Peux-tu nous expliquer ton projet un peu plus précisément ?

Bien sûr. Mon projet c’est d’imaginer des bijoux réalisés entièrement à la main en laine de mérinos. Cette laine a la vertu d’être ultra douce et vraiment confortable pour la peau. Cette matière est aussi durable et écologique. C’est très important pour moi, car la nature fait partie de ma plus grande inspiration au quotidien. C’est en explorant l’environnement que je trouve de nouvelles idées pour composer mes collections. Mes réalisations sont en plus liées aux saisons : par exemple les champignons en automne et des notes plus printanières avec l’éclosion des fleurs au Québec. J’apprécie beaucoup tout ce qui est intemporel et romantique. J’ai aussi de la tendresse pour le vintage mêlé au classique.

Donc, je conçois des bijoux en laine de mérinos et je les présente par la suite dans des festivals. J’affectionne de retrouver ma clientèle et façonner la laine en direct. De plus, je travaille en parallèle sur mon site internet et je lance une boutique en ligne. 

 

Collaboration céramique x bijoux en laine naturelle

 

 

Si ça t’intéresse : tu peux jeter un œil à mes créations sur Tourniebijoux.com

 

Par exemple, en ce moment, je développe mon artisanat en intervenant à des festivals de laine au Québec — c’est avec plaisir que je pars à la rencontre d’une clientèle passionnée de la laine.

Ma prochaine étape sera de continuer à me former, de concevoir des ateliers pour transmettre mes compétences que j’ai acquises ces 5 dernières années. Je souhaite m’entraîner tous les jours et ne jamais cesser d’apprendre sur la laine feutrée. Ce sont des techniques assez méconnues encore actuellement et j’aimerais participer à les communiquer au plus grand nombre.

 

Interview du monde : Jeanne & la laine feutrée

 

Peux-tu nous enseigner ce qu’est la laine feutrée ?

La laine feutrée = fibre brute brossée.

2 techniques pour fabriquer de beaux produits

 

1. Laine feutrée avec des aiguilles 

La première technique se réalise avec une aiguille spéciale (avec de petites encoches similaires à des dents) — qui va concentrer la laine à l’intérieur et qui mécaniquement va enfoncer les fibres de plus en plus profondément dans la sculpture. Plus on va piquer et plus la forme va être solide et dense. 

 

2. Laine feutrée avec de l’eau chaude 

La laine feutrée avec de l’eau chaude et du savon est un processus artisanal qui transforme la laine en un matériau dense et compact. Pour cela, des fibres de laine sont mouillées avec de l’eau chaude savonneuse, puis frottées et pressées ensemble. L’agitation et la chaleur provoquent le feutrage, c’est-à-dire que les fibres se lient et se compriment pour former un tissu solide. Ce processus permet de créer des objets en laine feutrée comme des vêtements, des accessoires ou des décorations encore plus lisses.

Je m’adapte aux deux techniques en fonction des projets que je souhaite réaliser. Avec le temps, mes expérimentations et l’inspiration d’autres artistes, j’ai perfectionné différentes méthodes pour aborder mes réalisations.

 

 

Quelles sont tes passions en dehors de ton artisanat ?

Passer du temps dans la nature, faire de la marche et me promener, profiter de chaque saison pleinement.

Ah oui et… J’adore, j’adore, j’adore danser ! La danse fait partie de mon équilibre — plus souvent je danse et plus je me sens heureuse.

Créer des événements et des ateliers qui rassemblent les artistes, enfants et adultes en leur permettant de pouvoir créer ensemble : que ce soit avec de la laine ou non.

 

Pourquoi avoir choisi la laine en tant qu’artiste ?

Depuis toujours, l’art, la mode et l’écologie m’ont intrigué et fasciné. 

Tout au long de ma vie, j’ai eu la chance d’explorer différents types d’artisanat… Mais c’est vraiment lorsque j’ai découvert la laine et toutes ces possibilités que j’ai eu le déclic. Tout prenait enfin son sens.

Aussi, étant amoureux du lainage, mon objectif serait de remettre cette belle matière au goût du jour qui a été rangé de côté pendant quelques années.

 

Qu’est-ce qui te passionne plus particulièrement dans l’artisanat lié à la laine ?

Lorsque l’on comprend comment façonner la laine, on se rend vite compte que c’est une matière incroyable et très malléable. On peut réaliser tellement d’objets avec ! À tel point que la création de bijoux semble infinie. C’est aussi grâce à la nature et à la douceur de cette matière que je puise mon inspiration et que j’aime travailler la laine naturelle.

Je suis en ce moment dans ma quatrième année en tant qu’artisane et je fais toujours beaucoup de tests et de techniques. D’une part pour définir mon style et de l’autre aussi savoir quel type de productions je veux commercialiser. 

Je sens qu’après plusieurs années, je suis prête à franchir un cap et à aller encore plus loin. J’adorerais augmenter ma quantité de festivals et de produits à fabriquer pour l’année prochaine. Mais ce qui me ferait le plus plaisir serait de rencontrer mes clients en personne et leur proposer des bijoux qui leur correspondent à 100 % !

Enfin, j’aimerais continuer à communiquer le plus possible sur internet et développer une communauté en ligne. Je pense que la diffusion est un champ de compétence infini où il est toujours intéressant de se former pour parler de différents sujets qui me tiennent à cœur notamment les techniques, anecdotes, histoires en coulisses, feutrage, etc.

 

 

Quelles sont les valeurs qui te drivent au jour le jour ?

1. Les Techniques ancestrales

Je veux remettre les techniques ancestrales au goût du jour. C’est vraiment primordial pour moi d’enseigner ces techniques et connaissances avec les prochaines générations. Une pensée populaire qui revient souvent est « qu’on ne peut pas vraiment vivre de son artisanat »… je vois ça comme un défi et une motivation de prouver que c’est réalisable de générer un salaire conséquent avec mon artisanat. On a la chance d’avoir de plus en plus de possibilités grâce à internet et aux technologies actuelles. Il faut trouver des stratégies pour se faire connaître et monétiser, ce n’est pas toujours facile. 

 

2. La nature

La nature fait bien évidemment partie de mes valeurs. Je m’inspire même d’elle quotidienne. J’œuvre main dans la main avec l’environnement et j’essaye de mieux le connaître en apprenant ses techniques ancestrales. De plus en plus, je tends à établir des collaborations avec des producteurs locaux comme des teinturiers qui utilisent les plantes naturelles. Mon objectif est de travailler et créer mon entreprise de façon la plus éthique et durable possible.

 

Façonnage des perles de laine

 

 

3. Le développement d’entreprise et la communication

Pour développer mon entreprise, j’ai d’autres idées et valeurs qui me font évoluer chaque jour comme :

  • La communication
  • La création d’une communauté
  • La recherche de solutions
  • L’ouverture d’espaces et d’événements pour inviter à la communication et au partage des connaissances. C’est vraiment quelque chose que j’adore de rencontrer et rassembler des gens liés à l’art. Où tout simplement de créer ensemble me rend bien sûr heureuse.

 

Quelles idées voudrais-tu réaliser dans un avenir proche ?

  1. Présenter mon art aux yeux du monde. J’ai l’impression que c’est un peu comme présenter son bébé à la communauté. Maintenant que j’ai la confirmation que mon art plait et que j’ai ma place et que je développe une clientèle… Mon projet suivant est d’étendre mon art et de le présenter dans les festivals. J’ai déjà 5 manifestations de prévues l’année prochaine !
  2. Proposer mes bijoux dans des boutiques à Québec. Offrir une gamme de bijoux et d’accessoires variée à mes clients.
  3. J’aimerais également obtenir plus de laine locale en lien avec des fournisseurs québécois pour fabriquer mes bijoux. Par exemple, réaliser des collaborations avec des teinturiers québécois qui colore la matière avec des plantes naturelles 
  4. voyager et vivre de mon art sur la route. Partager, apprendre des techniques ancestrales du pays en question et transmettre mes connaissances dans des communautés. 
  5. Continuer de me former tout au long de ma vie et en particulier dans les pays du monde

Ça fait déjà pas mal de projets ! 🙂

 

 

Est-ce que tu as un produit en particulier que tu voudrais bientôt développer ?

L’année prochaine sera consacrée à la réalisation d’un nouveau modèle : la confection d’accessoires pour les cheveux, sûrement un type dread ou Ateba en laine naturelle. 

Et bien sûr, en parallèle, continuer de faire prospérer mon entreprise. Encore et toujours !

Finalement, je peux dire que je suis vraiment contente de me trouver là où je suis aujourd’hui. J’ai un site fonctionnel, je développe ma présence sur les réseaux sociaux, j’apprends tous les jours et je participe à de nombreux marchés et festivals sur la laine.

Je me sens prête à proposer mes produits en boutique au Québec.

 

Collection Automne 2023

 

 

Que veut dire pour toi le verbe « entreprendre »  ?

Pour moi entreprendre, ça signifie de manière générale se dépasser : repousser nos cadres, nos pensées limitantes et notre syndrome de l’imposteur. S’affranchir de ses frontières pour réussir. 

Pour moi, l’autoentrepreneuriat va de pair avec le développement personnel. C’est une chose magnifique de croire tellement en son projet et d’être prêt(e) à soulever des montagnes pour évoluer individuellement.

Entreprendre, c’est aussi pour moi, un mot qui peut se traduire en utilisant le verbe action. Aller de l’avant et être dans le mouvement, avancer coûte que coûte, ne pas lâcher la balle comme on dit et persévérer, peu importe même si c’est parfois difficile. Avoir la pensée que peu importe, on continue, on va découvrir des solutions. Je trouve ce développement personnel véritablement beau.

Enfin, Entreprendre, c’est également collecter et mémoriser l’ensemble des compétences nécessaires à la réalisation de ses projets.

Quel pays en particulier t’inspire pour en apprendre plus sur l’art et ses techniques ?

L’Inde m’inspire vraiment. Je suis partie là-bas il y a 10 ans et c’était un réel choc culturel en venant du Québec. Deux mondes différents qui n’ont rien en commun. L’environnement, les couleurs et les gens très chaleureux me plaisaient beaucoup dans cette région du monde. J’ai véritablement eu un gros coup de cœur pour l’Inde. Les États du Nord m’attirent aussi comme l’Écosse et l’Irlande.

Sinon de manière générale, j’ai envie d’explorer tous les pays qui travaillent la laine. Une chose est sûre, peu importe la destination : une majeure partie du voyage sera consacré à l’apprentissage et aux techniques ancestrales de la transformation de la laine. J’aimerais vraiment rencontrer des artisans du monde entier.

 

 

Quel est ton rêve de voyage avec un grand V ?

Vivre sur la route… Je veux expérimenter ce style de vie qui est de voyager et de faire de l’art en mouvement. Tu sais, j’idéalise un peu cette image de l’esprit bohème, des troubadours des temps modernes qui se promènent pour vendre leur art sur la route.

J’avais rencontré des artistes itinérants sur la route pendant un déplacement au Mexique et ça m’avait sans doute inspiré. À cette époque, je n’avais pas encore eu de déclic et je n’étais pas prête psychologiquement. Mais cette idée est restée dans un coin de ma tête et je me suis toujours dit que c’était un type de voyage que j’apprécierais faire. 

 

Le rêve : partir en roadtrip en van et m’arrêter en chemin pour participer à des événements et créer des ateliers. Pour l’instant mes enfants sont un peu jeunes pour faire des périples comme ça, mais un jour ce serait le genre de trip que j’aimerais faire.

 

Est-ce que tu peux me communiquer 3 noms de podcasts qui pourraient peut-être inspirer de nouvelles personnes ?

  1. Make your break (anglais). C’est un photographe qui donne des formations et des conférences. Je trouve que son parcours, sa philosophie et tout son processus de construction d’entreprise et de vente en ligne très intéressant. Ça me concerne moyennement parce qu’il fait de la photo, mais j’aime particulièrement comment il présente ses sujets.
  2. L’atelier de Marion. C’est un podcast d’une artisane qui a maintenant plusieurs années d’expérience dans la vente en ligne. Elle a décidé de créer une formation pour aider les artisans(es) pour le business en ligne. J’ai moi-même accompli cette formation et c’était vraiment une belle expertise. On achète son enseignement et on peut ensuite le réaliser à notre rythme en prenant notre temps et surtout on peut se connecter pour échanger avec la communauté. J’ai trouvé le concept génial. Pour revenir au podcast, il donne de bonnes informations et de précieux conseils pour débuter dans le secteur du marketing numérique.
  3. Success With Jewelry (anglais) Ce sont deux femmes qui font du marketing d’un bout à l’autre du Canada : une à l’est et l’autre à l’ouest. Elles aident les artisans en joaillerie à développer leurs business online. Le podcast est bien ordonné et les sujets sont véritablement passionnants quand on se lance dans l’entrepreneuriat. Cela oblige à songer à ce qu’on veut mettre en place, à avoir une solide communication et à définir une structure pour vendre en ligne.

Si l’univers des podcasts te passionne, je te recommande de poursuivre ta lecture : 31 podcasts à écouter d’urgence en voyage.

 

Tu as réalisé de belles rencontres sur le chemin de Compostelle. Est-ce que tu aimerais réitérer l’expérience ?

Ah le chemin de Compostelle ! L’expérience a été difficile parce que je me suis blessée, mais je suis vraiment heureuse d’avoir fait une rencontre, c’est toi… Inès ! On s’est connues au bon moment et au bon endroit quand on en avait besoin toutes les deux : chacune en train de réfléchir à sa création d’entreprise. Ensuite, on est resté en contact pour réaliser un petit projet ensemble puis progressivement on a développé une très forte amitié qui s’est détaillée à travers le temps. Merci à la technologie, car nous sommes toutes les deux à l’autre bout du monde. Jeanne au Québec et Inès en Asie du Sud-est.

 

 

En ce qui concerne le fait de recommencer le chemin de Compostelle… Peut-être un jour. La première fois j’étais avec mon amoureux et je pense que j’aimerais le refaire seule pour une aventure différente. Mais pour le moment, je veux surtout utiliser mon énergie dans un voyage mêlant art et transmission. C’est certain, courir le monde en réalisant mon art est un objectif indiscutable pour moi dans le futur…

 

Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour l’avenir ?

Que ma compagnie continue de se développer positivement, un peu comme en ce moment :). Je souhaite étendre et partager mes connaissances sur la laine naturelle et fédérer une communauté autour de gens passionnés. C’est difficile présentement de travailler à l’extérieur pour quelqu’un d’autre et non pour moi sur mon entreprise. Si je dégage quelques heures supplémentaires, je pourrais m’investir davantage dans la communication, l’implantation de nouveaux produits et la construction de partenariats. Le temps et l’énergie me manquent parfois, je suis encore en train de chercher un équilibre et de faire grandir ma compagnie.

Merci à Jeanne, créatrice de bijoux en laine de mérinos, pour cette interview très riche sur la passion et l’entrepreneuriat.  Ses valeurs englobent le respect des traditions, de la nature, et le développement constant. Elle aspire à bâtir une communauté artistique. Je te souhaite un succès florissant dans ton entreprise et la concrétisation de tes rêves de voyage artistique.

 

Pour retrouver l’univers de Jeanne : 

Site Internet https://www.tourniebijoux.com/fr

Instagram Tournie Bijoux

 

Logo 999vies

L'Inspiration

Baroudeuse

Je ne spam pas ! Consulte ma politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Cet article a 5 commentaires

  1. trumel

    Très beau reportage sur JEANNE la créatrice de bijoux en laine ,plein d,émotion,et de bon sens sur la vie. merci.

  2. Jeanne

    Wow ! Merci pour l’article ! Quelle belle première expérience d’interview ! Je suis toujours heureuse quand je peux parler de mon art !

    Jeanne Letourneux

    Tournie

    http://www.tourniebijoux.com

    1. Ineys

      Wow, incroyable. J’ai réussi à retrouver ton commentaire !
      De rien mon amie de soutien de création & lancement de projets.
      Bientôt notre podcast,
      xx