Le Québec au Canada est une terre de grands espaces et offrant de nombreuses possibilités dans la nature. Je t’ai sélectionné 24 destinations méconnues, mais tellement belles à découvrir au Québec  (après y être restés 2 ans). Petit reportage où je t’emmène à la découverte de ce territoire qui mêle grands espaces et peuples autochtones, de Montréal en passant par Tadoussac jusqu’à la côte nord.

 

Découvrir des destinations en dehors des sentiers battus au Québec

 

24 destinations méconnues à découvrir au Québec

1. Wendake et sa chute Kabir Kouba

 

Visiter Wendake et sa chute Kabir Kouba

 

Destination : Wendake

Coup d’œil : Découvrir la nation Huron-Wendat pour mieux comprendre l’histoire du Québec et explorer la Chute Kabir Kouba (26 mètres) à Wendake

Quand ? L’été et l’automne de préférence

Anecdote : Tu peux te lancer dans un mini trek de Wendake à Québec en longeant la rivière Saint-Charles (32 km à pied)

Alternative : Québec à ne pas manquer si tu ne connais pas encore la ville.

 

2. Magog et le marais de la rivière aux cerises

 

Visiter Magog du côté de Sherbrooke au Québec

 

Destination : Magog

Quand ? Printemps — Été — Automne

Coup d’œil : Explorer le marais de la rivière aux cerises à Magog entre bois, marécage et tourbières. Un écosystème à la biodiversité étonnante avec vue sur le mont Orford. (8,4 km de sentiers)

Quand ? Toutes saisons confondues

Adresse : 69 ch. Roy, Magog

Que faire ? Trekker au Parc national du Mont Orford et goûter les crèmes glacées de Coaticook

Anecdote : La région Estrie est un excellent producteur de vin du Québec

Alternative : Les États-Unis ! Encore de la crème glacée (décidément) avec Ben & Jerry’s dans le Vermont ou s’en aller vers le New Hampshire avec le mont Washington en toile de fond.

 

3. Vallée de la Matapédia — Gaspésie

 

Visiter la vallée de la Matapédia

 

Destination : Vallée de la Matapédia « l’endroit où les rivières se rejoignent »

Quand ? Été/Automne

Coup d’œil : La vallée de la Matapédia : l’une des 5 régions naturelles de la péninsule gaspésienne au cœur de la chaîne des Appalaches. La beauté brute à l’état pur avec ses lacs, rivières aux saumons, ses immenses forêts.

  • Observation ou pêche aux saumons (avec masque et tuba !) sur la rivière Causapscal
  • Descente de rivières en canot ou kayak, paddle
  • Randonnées pédestres sur le SIA (Sentier International des Appalaches)

Anecdote : Chute à Philomène : 33 mètres, impressionnants !

Alternative : La réserve faunique de Matane pour les guerriers de la marche. Au programme recommande l’ascension du mont Nicol Albert ou, plus calme, une balade au Lac Matane.

 

4. Kamouraska

 

 

Destination : Kamouraska

Quand ? Printemps — été — automne

Coup d’œil : Kamouraska est un village authentique qui vaut la peine d’être visité avec ses ruelles colorées et sa plage est la porte d’entrée du Bas-Saint-Laurent.

Bonnes adresses :

  • Microbrasserie tête d’allumettes (hyper connue)
  • Chez mamie, une cantine du territoire où tu pourras manger des têtes de violon (fougère délicieuse, spécialité du Québec)

Adresse : 265, QC-132 Saint-André situé à 1 h 30 de Québec

Anecdote : Le meilleur fromage en grains de la rive sud du Saint Laurent : Fromagerie les Basques à Rivière-du-Loup

Alternative : Rivière-du-Loup pour ses échoppes ou le parc national du Bic, destination nature par excellence.

 

5. L’Isle-aux-Coudres

 

Visiter Isle aux Coudres au Québec

 

Destination : Saint-Joseph de la Rive pour prendre le ferry

Coups de cœur : 360° de paysages à admirer, d’horizons changeants au fil des marées. Une bouffée d’air iodé sur L’Isle-aux-Coudres. Tu peux pédaler, randonner, déguster, rencontrer les marsouins (les habitants de l’île).

Quand ? Toutes les saisons, mais plus touristique pendant l’été

  • Road trip autour de l’île en voiture
  • Visiter les vergers Pedneault
  • Fabrique de l’isle : café, boutique, cadeaux

Adresse : à 100 km de Québec, traversiers : 750, Ch. du Quai, Les Éboulements

Anecdote : Le départ de la Grande Traversée : une course de canots à glace a lieu à l’île aux Coudres.

Alternative : Visite de Baie-Saint-Paul, charmant village dans la région de Charlevoix. Pour un défi de taille : direction l’Acropole des Draveurs, l’une des randonnées les plus difficiles du Québec avec 800 m de dénivelé.

 

6. Parc des Chutes-de-la-Chaudière

 

Parc des Chutes de la Chaudière

 

Destination : Parc des chutes de la Chaudière-Appalaches

Adresse : 3300, rue du Parc des chutes, Lévis, Québec, Canada

Quand ? Toutes les saisons, attention à la glace pendant l’hiver

Coup d’œil : Spectacle de 35 mètres saisissant au parc de la Chaudière-Appalaches. La passerelle de 113 m est suspendue à 23 m au-dessus de la rivière se traverse à pied avec la vue sur les chutes. Un petit air d’Indiana Jones.

Anecdote : Concurrence les Chutes de Montmorency à Québec juste en face

Alternative : Visite de l’île d’Orléans.

 

7. La réserve nationale de faune de Cap Tourmente

 

Découvrir le Québec avec Cap Tourmente

 

 

Destination : Cap-Tourmente sur la rive sud du Saint-Laurent

Adresse : 570, chemin du Cap-Tourmente, Saint-Joachim

Quand ? Plutôt le printemps et l’automne, attention aux moustiques durant l’été

Coup d’œil : Le paysage protégé et les vues sur les différents îlets (Grosse-Île, île d’Orléans) avec 180 espèces d’oiseaux, 30 sortes de mammifères et 700 sortes de plantes. Tu peux randonner dans ces marais, forêts et montagnes du Cap Tourmente et photographier les grandes oies des neiges qui effectuent leur migration au printemps et à l’automne. Tu peux apercevoir les îles depuis le Cap Tourmente (Grosse-Île, Isle-aux-Grues, Ile d’Orléans).

Anecdote : Des ours sont régulièrement aperçus dans le parc de Cap Tourmente !

Alternatives : Visite de Grosse Île à Berthier-sur-Mer (histoire sur l’immigration irlandaise) et visite de l’île aux Grues Fromagerie de L’Isle-aux-Grues.

 

8. Kegaska, la route 138

 

 

Destination : Kegaska, le bout du monde

Coup d’œil : Un modeste village de 100 habitants où la pêche bat son plein : crabe, homard, pétoncle. Kegaska est la fin de la 138 au bout de la route de Natashquan. Tu peux visiter l’épave de Brion échoué en 1976.

Quand ? L’été et l’automne

Adresse : À la fin des 1420 km de route !

Anecdotes : Kegaska c’est le bout du monde du Québec. Tu peux rejoindre Labrador depuis ce village qui signifie : un raccourci à marée haute entre la terre ferme et les îles (quegasca). À Kegaska, les habitants parlent un drôle de langage entre le français et l’anglais.

Alternative : Partir pour Terre neuve et Labrador.

 

9. Havre-Saint-Pierre et l’archipel de Mingan 

 

 

Destination : Havre-Saint-Pierre + l’archipel de Mingan

Coup d’œil : En plein cœur de l’archipel de Mingan, Havre-Saint-Pierre est le point de départ de la réserve nationale. C’est le dépaysement assuré avec de vastes espaces naturels et ses colonies d’oiseaux marins, baleines, phoques. L’Archipel-de-Mingan est une destination originale où tu peux pratiquer la pêche, le camping, la randonnée et le kayak Noryak. Pars pour une excursion en mer et découvre ces îles, entre monolithes et macareux.

Quand ? L’été et l’automne

Adresse : Centre d’accueil et d’interprétation, 1010, promenade des Anciens, Havre-Saint-Pierre (Québec)

Anecdotes : Sur l’île, tu seras surpris de voir d’aussi près colonies de macareux et de pingouins. Tu peux faire une excursion sur différentes îles ou bien rejoindre l’une et l’autre en kayak.

PS : à Havre-Saint-Pierre, la diction du français peut étonner : crabe se prononce crôbeeeee (tu dois goûter ce crustacé qui est la spécialité n° 1 de Havre-Saint-Pierre)

Alternative : Natashquan

 

10. Marais du Nord, Québec

 

 

Destination : Marais du Nord

Coup d’œil : Un beau marais à explorer où tu peux randonner (8 kilomètres de sentiers) et découvrir différents points de vue sur le lac Saint-Charles et la rivière des Hurons. Tu peux parcourir la rivière de façon traditionnelle à bord d’un canot rabaska (réservation obligatoire) et durant l’été.

Quand ? Toute l’année

Adresse : 1100, chemin de la Grande-Ligne, Stoneham-et-Tewkesbury

Anecdote : Une réserve ornithologique surprenante avec de nombreux sentiers de randonnées.

Alternative : Visiter la ville de Québec, par exemple au parc Jacques Cartier (la plus belle vallée glaciaire au Québec) ou à la forêt de Montmorency.  

 

11. Chibougamau et la réserve Ashuapmushuan

 

*

 

La destination : Chibougamau et Oujé-Bougoumou

Coup d’œil : Territoire d’aventure des grands espaces et d’une rivière tumultueuse : l’Ashuapmushuan « Là où on observe l’orignal ». Une exploration de la communauté crie, tribu autochtone dans une nature sauvage et de vastes territoires. Au nord de Chibougamau, Oujé-Bougoumou c’est l’histoire d’un peuple dépossédé de ses terres et d’une civilisation millénaire. Tu peux visiter l’Institut culturel cri Aanischaaukamikw ou parcourir la réserve faunique de Ashuapmushuan.

Adresse : Institut culturel cri Aanischaaukamikw : 205, Opemiska Meskino, Oujé-Bougoumou

Anecdote : Une région sauvage fréquentée autrefois par les Montagnais (Innus), peuples autochtones originaires de la péninsule du Québec-Labrador.

Alternatives : Découvrir le lac Saint-Jean et pratiquer la randonnée au parc des Monts — Valin dans la région du Saguenay.

 

12. Cap-Santé

 

 

La destination : Cap-Santé et le parc naturel régional de Portneuf

Coup d’œil : Panorama exceptionnel depuis les terrasses et falaises longeant le fleuve Saint-Laurent depuis le parc naturel régional de Portneuf. Tu peux pratiquer la rando, l’observation d’oiseaux et la pêche. Cap Santé est une charmante bourgade à visiter notamment du 24 au 6 novembre où le village se transforme en Marché de Noël avec 70 artisans et une ambiance traditionnelle québécoise. 

Quand ? Du 24 au 26 novembre pour profiter du marché de Noël et plutôt l’été pour le parc naturel régional de Portneuf (canot, rando)

Anecdote : Le festival western de St-Tite qui se déroule en septembre chaque année vaut le détour pour son ambiance (rencontre de Trudeau !)

Alternative : Parc de la Mauricie ou le village de Grondines

 

13. Deschambault-Grondines

 

 

Destination : Grondines

Coup d’œil : Toujours en longeant le fleuve, Deschambault-Grondines est nichée sur une grande formation de roche sédimentaire. Je te conseille la Fromagerie des Grondines pour tester de délicieux fromages locaux dans une ambiance chaleureuse. 

Quand ? Toute l’année

Adresse : 120, rue Saint-Joseph Deschambault-Grondines 

Anecdote : Visite guidée de la ferme et boutique avec dégustation. 15 $, réservation 48 h à l’avance

Alternative : Parc de la Mauricie

 

14. Natashquan

 

 

Destination : Le village de Natashquan

Coup d’œil : Natashquan est un village charmant sur la côte nord du Québec. Qu’est-ce que tu peux faire dans ce village ? Visiter le site des Galets, ancien hangar de pêcheurs bâti il y a 150 ans, chiner dans les nombreuses petites échoppes ou déguster une boisson chaude face à la mer au café de L’Échouerie.

Quand ? Toute l’année

Adresse : Café de L’Échouerie : 55 allée des Galets Natashquan

Anecdotes : Les deux communautés, Natashquan et Nutashquan, sont réunies par un long croissant sablonneux, la baie de Natashquan. « Natashquan, le pays raconté », lieu de naissance du poète Gilles Vigneault.

Alternative : Réserve faunique Ashuapmushuan.

 

15. Montmagny

 

 

Destination : Montmagny et Grosse-Île

Coup d’œil : Montmagny et les Îles c’est une aventure à la fois douce et salée. Tu peux prendre le traversier depuis Berthier-sur-Mer et visiter Grosse-Île ou encore l’archipel de L’Isle-aux-Grues. Charme villageois et saveurs du terroir et de la région, Montmagny est un bon point de départ pour un road trip le long du fleuve Saint-Laurent. Pour te restaurer, je te conseille le resto bistronomique « La maison Rousseau ».

Adresse : 110 rue de la Marina, Berthier-sur-Mer

Anecdote : Grosse-Île pour revivre le périple émouvant de milliers d’immigrants qui se sont arrêtés sur l’île 

Alternative : Rivière-du-Loup ou Kamouraska

 

16. Parc national des Monts Valin

 

 

Destination : Parc national des Monts Valin

Coup d’œil : Le parc national des Monts-Valin, à 984 m, domine le paysage de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Petit paradis de trek, Les Monts-Valin offrent de nombreuses activités. Tu peux exercer la pêche à l’omble, le canot et le surf à pagaie si tu décides de naviguer sur la rivière Valin. 

Quand ? À l’automne pour la randonnée pédestre et l’hiver pour pratiquer du fatbike, du ski et de la raquette.

Adresse : 360, rang Saint-Louis, Saint-Fulgence

Anecdote : Les monts Valins abritent la célèbre vallée des Fantômes : des sapins recouverts de neige et battus par les vents leur donnant la forme caractéristique des momies

Alternatives : Partir en road trip autour du lac Saint-Jean ou visiter le village du Val Jalbert.

 

17. Sept-Îles

 

 

Destination : Sept-Îles

Coup d’œil : Sept-Îles est une vaste ville dynamique sur le bord du Saint-Laurent et dispose de grandes plages où tu peux prendre un bon bol d’air frais. Ensuite, arrête-toi dans les nombreux restaurants pour déguster des fruits de mer : la spécialité locale. 

Quand ? Été comme hiver, ses paysages entre terre et océan en font une destination de plein air hors du commun.

Anecdote : Pour une expérience culinaire réussie, c’est au Edgar Café Bar : fromages, produits du terroir et délicieux grilled cheese raviront les papilles des voyageurs

Alternative : Baie-Comeau ou Tadoussac

 

 

18. Baie-Comeau

 

 

Destination : Baie-Comeau

Coup d’œil : Baie-Comeau est une ville tranquille située sur la route des Baleines à environ 200 km à l’est de Tadoussac. Quelques bonnes adresses : 

  • La microbrasserie St-Pancrace
  • Pêcherie Manicouagan
  • La baie St-Pancrace pour randonner
  • Pour une délicieuse taverne : Le manoir du café, torréfacteur depuis 1992
  • Le parc Nature de Pointe-aux-Outardes : 9 écosystèmes différents : battures, plage, dunes, forêt boréale, marais salé, etc. 
  • Via ferrata ou kayak de mer te tente ? Découvre l’agence Attitude nordique. 

Quand ? Plutôt l’été et l’automne

Anecdote : En empruntant la route 389, tu pourras explorer les monts Groulx : une véritable expédition sauvage

Alternative : Tadoussac ou Sainte-Rose-du-Nord dans le Saguenay ou Sept-Îles le long de la route 138.

 

19. Mont Xalibu, parc national de la Gaspésie

 

 

Destination : Mont Xalibu dans le parc national de la Gaspésie

Coup d’œil : Le Mont-Xalibu s’élève à 1120 mètres en plein cœur du parc national de la Gaspésie. La randonnée débute sur le sentier du Lac-aux-Américains puis emprunte un sommet assez pentu : aller-retour : 4 heures ; 11,70 m. Je te conseille de passer la journée au mont Xalibu et de prendre ton temps, t’arrêter aux deux belvédères et photographier ce charmant panorama. 

Quand ? Le printemps/automne/été

Anecdote : Au loin le mont Jacques-Cartier et son Éole et plusieurs autres sommets dont le mont Albert

Alternative : La réserve faunique de Matane (plus difficile) et Mont-Saint-Pierre le long du fleuve Saint-Laurent.

 

20. La réserve faunique de Matane

 

 

Destination : La Réserve faunique de Matane

Coup d’œil : La Réserve faunique de Matane c’est le pays des orignaux ! Il y en a plus que d’âmes qui vivent. Dans cette réserve sauvage et challengeant, tu pourras randonner dans une vingtaine de lacs, dont le lac Matane. Si tu souhaites un séjour plus naturel : tu peux soit louer un chalet dans les bois, un vélo ou un kayak ou encore pratiquer le camping. 

Quand ? Plutôt l’été et l’automne

Adresse : 500, chemin de la réserve faunique

Anecdote : Le mont Nicol-Albert est la randonnée la plus difficile de la réserve faunique (aller-retour de 16,3 — km, 928 m de dénivelé positif)

Alternative : La vallée de la Matapédia

 

21. Mont-Saint-Pierre

 

 

Destination : Mont-Saint-Pierre

Coup d’œil : Mont-Saint-Pierre est située sur la côte Gaspésienne, à la sortie de la réserve faunique de Matane. C’est l’endroit idéal pour s’envoler avec l’agence de Vue du ciel qui offre du deltaplane et du parapente en surplombant le Saint-Laurent. Carrefour Aventure te propose de t’amener au sommet du mont notamment au coucher du soleil.

Adresse : 66 rue Prudent Cloutier

Anecdotes : 110 kilomètres de sentiers de tous niveaux (réserve faunique des Chic-Chocs) + « capitale du vol libre »

Alternative : Réserve faunique de Matane

 

22. Baie-des-Rochers

 

 

Destination : Baie-des-Rochers pour du camping sauvage

Coup d’œil : La Baie-des-Rochers fait partie du territoire de Saint-Siméon. Des centaines de rochers parsèment la crique à travers forêt et paysages. Au niveau des activités, tu peux observer les oiseaux au cap du Nid-de-Corbeaux, faire du camping sauvage dans cet endroit calme ou encore pratiquer le canot ou le kayak. Si tu as de la chance, tu apercevras peut-être des baleines ! 

Anecdote : Explorer la baie à marée basse pour constater une grande variété d’espèces aquatiques : étoiles de mer, oursins et autres.

Alternative : La Malbaie (l’acropole des Draveurs) ou Charlevoix.

 

23. Sainte-Rose-du-Nord

 

 

Destination : Sainte-Rose-du-Nord

Coup d’œil : Sainte-Rose-du-Nord est un charmant village au cadre paisible de 450 habitants dans la région du Fjord-du-Saguenay. On y vient pour son emplacement privilégié et ses agréables points de vue, mais aussi pour sa mouvance en faveur du local et de l’agriculture biologique. Loin de la vie agitée de Montréal, le Québec en région t’offre ses plus beaux atouts. 

  1. Sentier de la plate-forme à emprunter à pied ou en voiture pour accéder à la vue panoramique de ce village : 3 en 1, le fjord du Saguenay, le village de Sainte-Rose-du-Nord et la vallée.
  2. Tu peux visiter l’église de Sainte-Rose-du-Nord
  3. Lac de Roche & Sentier des Étangs : une boucle de randonnée de 4,5 km réalisable en 1 h
  4. La meunière et la tortue sont une très bonne boulangerie familiale où Maxime et Caroline te préparent leurs meilleures viennoiseries et pains artisanaux en faveur de l’agriculture biologique.
  5. Tu peux dormir à la très chaleureuse et conviviale auberge Aventure rose des vents. Tu pourras partir en expédition pour du kayak de mer en été ou encore du camping et du ski nordique en hiver.

Quand ? Toutes les saisons sont intéressantes dans ce village niché au cœur du fjord.

Anecdote : Les habitants de Sainte-Rose-du-Nord sont appelés les Roseraines et les Roserains 

Alternative : Les Monts-Valins ou le Lac-Saint-Jean, ou encore Tadoussac.

 

24. Mont Chocolat, parc régional du massif sud

 

 

Destination : Le Mont Chocolat dans la région des Appalaches

Coup d’œil : Profite d’une belle randonnée avec des vues sur le parc régional du massif du sud. Un cadre agréable t’attend sur la rivière en passant sur des passerelles en bois puis une ascension jusqu’au sommet du mont Chocolat à 713 m. 

Quand ? L’automne pour les magnifiques couleurs !

Anecdote : 8,3 km, dénivelés + : 295 m, Circuit : Aller/Retour, estimé : 3 h

Alternatives : Montmagny ou Kamouraska

 

 

Merci d’avoir lu les 24 destinations méconnues à découvrir au Québec pendant ton voyage ou expatriation. J’espère que tu pourras y trouver quelques idées pour tes futurs roads-trips au Québec ! Si tu veux savoir comment partir sur les routes avec un petit budget, je te conseille de lire : Organiser son road trip en solo, mode d’emploi. Bonne route !

 

 

Ineys
Please follow and like us:

ABONNE-TOI

L'INSPIRATION BAROUDEUSE

2 ARTICLES PAR SEMAINE

Guide. Conseils. Inspiration voyage.

Pas de spam (2 newsletters par mois !) Consulte ma politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

  • Post category:Amérique du Nord / Destinations
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :6 novembre 2023
  • Temps de lecture :35 min de lecture