Située dans le sud de l’île indonésienne de Sulawesi, la région de Toraja mérite vraiment d’être visitée. Si tu aimes découvrir des civilisations uniques et des traditions ancestrales : tu es dans la bonne destination. Cette région offre également des opportunités de trekking par ses montagnes et ses villages traditionnels. Je t’invite à travers cet article « Escapade en Pays Toraja » à travers l’histoire et les traditions de ce lieu unique au monde où j’ai eu la chance de pérégriner pendant une dizaine de jours.

 

Escapade en pays Toraja en Sulawesi

Escapade en pays Toraja | Sulawesi

Il faut savoir que l’histoire du peuple Toraja remonte à des siècles. Tout a commencé avec ce peuple venant de Chine par bateau. Plongeons nous à travers les yeux de ce peuple qui vit encore à l’heure actuelle au rythme des sacrifices de buffles en vénérant les ancêtres ?

 

Toraja signifie un homme généreux en langue Tana toraja.

 

Pourquoi visiter le pays Toraja ?

  1. Les paysages de rizières et les montagnes environnantes ;
  2. La découverte d’une culture ancienne et unique au monde avec par exemple ses maisons traditionnelles appelées « tongkonan » ;
  3. Les cérémonies funéraires impressionnantes avec sacrifices d’animaux et inhumations dans des tombes taillées dans la roche ;
  4. L’artisanat traditionnel : la sculpture sur bois et le tissage.

 

 

Rantepao (pays Toraja) est devenu une destination touristique au fil du temps. Les vacanciers du monde entier viennent ici sans pour autant que le pays Toraja ne trop soit surchargé (du moins en 2023. Espérons que ça ne change pas trop avec la construction d’un aéroport en prévision)

Si tu décides de parcourir Rantepao, sois sûr(e) que sa culture ne te laissera pas indifférent :). C’est une étape en Sulawesi où louer un scooter est indispensable et te permettra de visiter l’ensemble du pays Toraja :).

 

Découvrir les traditions des Torajas

Découvrir les traditions des Torajas

 

Culture Toraja

Reportage photo en Sulawesi, Indonésie

Au cœur de la région Toraja : des sourires qui en disent long !

 

Exploration de la riche culture toraja

Jusque dans les années 60, le pays Toraja était largement inconnu dans le monde. Ce peuple fut d’abord surnommé les « têtes de cochon » en raison de leur tradition chrétienne distinctive, qui inclut des cérémonies où des porcs sont sacrifiés. Les rites uniques réalisés par les Torajas sont uniques dans toute l’Indonésie. Et de manière plus générale : dans le monde entier.

Reportage photo en Sulawesi, Indonésie

L’amour des buffles au pays Toraja

 

 

Étant un peu excentrés, les Toraja ont développé une culture montagnarde qui se reflète dans leur mode de vie, leur architecture et leurs croyances animistes. Ces coutumes sont profondément enracinées dans la vénération des ancêtres et la relation entre les vivants et les esprits.

 

Les maisons tongkonan emblématiques et leur signification culturelle

Tongkonan

 

 

 La demeure traditionnelle Toraja rappelle 2 éléments majeurs : 

  1. Les courbes des bateaux : ces maisons ont la forme d’un vaisseau, témoignant du passé marin des Toraja sur la côte. Les Bugis ont repoussé les Toraja vers la terre, les amenant à devenir des paysans.
  2. Les cornes de buffle : les buffles sont omniprésents dans l’ornementation des foyers Toraja, symbolisant prospérité, force et prestige tout en protégeant la demeure. Les maisons Toraja sont construites en bambou. Elles sont richement décorées avec de nombreux détails incrustés.

 

Vivre la tradition à Toraja
Maison traditionnelle Toraja

 

Les Cérémonies Funéraires Toraja

J’ai eu la chance de participer à une cérémonie avec la compagnie de Nathan, mon super guide.

Voici comment ça s’organise si tu veux y assister et savoir un peu à quoi t’attendre 🙂 

 

Le culte du buffle 

Le cochon est sacrifié pour la nourriture, tandis que le buffle est sacrifié pour obtenir un bon présage et assurer le voyage du défunt vers le paradis. Cette importance de l’animal se reflète dans leur architecture, avec des représentations de buffles ornant les maisons et les décorations, mais aussi dans les danses traditionnelles.

 

Nathan et moi pendant la cérémonie

 

 

Chaque décès dans la communauté Toraja est l’occasion d’un sacrifice de buffles.

Un acte qui renforce le prestige de la famille, honore les ancêtres et célèbre la grandeur de leur lignée.

Lors de ces sacrifices, rien n’est gaspillé : sa peau, sa chair et différentes parties sont utilisées.

 

SIA Québec FAQ

Conseil : le sacrifice du buffle peut vraiment être sanglant. Attention aux âmes sensibles. 

 

 

À savoir
  • Un buffle peut coûter jusqu’à 2000 €, voire plus si c’est un albinos (beaucoup plus rare). La famille peut décider de sacrifier également un cerf ou une biche ;
  • on retrouve la tradition des buffles dans d’autres pays, notamment au Yunnan, en Chine et en Birmanie ;
  • si la famille possède un rang important, ce sont des dizaines voire des centaines de buffles sacrifiées sur plusieurs jours ;
  • les Torajas prennent extrêmement soin de leurs buffles jusqu’au jour Js où celui-ci accompagnera la défunte au paradis.

 

Croyances et signification des cérémonies funéraires 

Tradition funéraire 

 La cérémonie funéraire chez les Toraja est une série d’étapes savamment orchestrées. Lorsqu’un individu décède, la famille commence par préparer les funérailles. Le défunt est gardé à la maison, presque comme s’il était encore malade, et les offrandes continuent, en particulier avec la préparation du petit-déjeuner et du café. En effet, la personne n’est réellement considérée comme morte qu’au moment du premier sacrifice de buffle.

Ces préparatifs peuvent s’étendre sur plusieurs mois, et il n’est pas rare que tout un village soit construit spécialement pour la célébration. Les convives apportent des présents (nourriture, offrandes, vêtements) pour soutenir la famille en deuil.

Autre fait intéressant : les bébés décédés sont placés dans le creux d’un tronc d’arbre. La croyance est que l’arbre va pousser avec l’enfant en son sein et s’élever vers le puya : le paradis de Toraja.

 

Le buffle : symbole sacré de la culture Toraja

 

En attendant la cérémonie, le défunt est conservé dans la maison avec du formol pendant une période pouvant aller jusqu’à un ou deux ans. Cela donne à l’entourage le temps de réunir les ressources nécessaires, d’acheter les animaux et d’élaborer la cérémonie. Tout au long de ce processus, le buffle occupe une place centrale en tant que symbole de richesse, de prestige et de lien entre le monde des vivants et des ancêtres.

La mort chez les Toraja est un moment complexe où se mêlent la souffrance et la préparation pour le passage vers le paradis, appelé le « Puya ». Chez les Toraja, la mort est vue comme une transition vers un état supérieur, ce qui rend le deuil moins lourd à porter.

 

Les statues tau tau

Qu’est-ce que les statues tau tau ? Ce sont des sculptures en bois, fabriquées à partir du jacquier, qui représentent dignement le défunt. Ces statues sont confectionnées par des artistes locaux, puis entreposées dans les montagnes, symbolisant alors la renaissance.

Pour aider les défunts dans leur nouvelle existence, des plats remplis d’offrandes les accompagnent, montrant le respect et l’attachement de la communauté envers ceux qui sont partis. Les morts sont placés dans des tombes en pierre à flanc de montagne, les préservant ainsi des animaux et des voleurs. Dans certains cas, les personnes riches sont ensevelies avec des objets précieux comme de l’or.

Bien sûr, l’organisation des funérailles et des enterrements suit une hiérarchie et un rang dans la société. On creuse des cercueils dans les falaises en granit, où les ancêtres demeurent toujours sous forme d’effigies. Pour observer cela de près, le village de Lemo, au sud de Rantepao, est un exemple particulièrement significatif.

 

Déroulement d’une cérémonie funéraire toraja 

You shall not pass ! Vous ne passerez pas ! (référence)

 

 

Dans certains cas, les rites mortuaires peuvent parfois même s’étaler sur plusieurs années. Plus le rang est élevé, plus les funérailles sont longues et grandioses. 

  • Première fête funéraire : passage difficile de la vie à la mort. Le mort est placé dans un cercueil.
  • Deuxième cérémonie : parfois plus d’un an après le décès, l’inhumation a lieu et la personne rejoint le puya (le paradis Toraja)

Les cérémonies peuvent compter entre 800 et 1000 invités !

Les Torajas sont un peuple accueillant et il est possible (et recommandé) d’assister à une cérémonie si ces croyances t’intéressent.

Pour cela, il faudra embaucher les services d’un guide qui t’introduira dans la famille. Il fait bien évidemment être respectueux et apporter une cartouche de cigarettes en guise d’offrande (le pris est à partager avec le groupe).

Alors, comment se déroule une cérémonie et à quoi s’attendre ?

On pénètre dans le village où a lieu la cérémonie avec le guide et on revêt nos sarongs.

On salue la famille et on se place en tailleur dans une petite pièce dans le village, en compagnie des invités.

On nous apporte rapidement des petits gâteaux et du thé

 

SIA Québec FAQ

Important : tu dois revêtir un sarong (habits traditionnels pour la cérémonie) en signe de respect pour le défunt et la famille.

 

Habits traditionnels

 

La cérémonie à laquelle j’ai assisté comprenait le sacrifice de 3 buffles et de plusieurs cochons (entre 7000 € et 15 000 € alors que le salaire est d’environ 600 € par mois !)

Après quelques sacrifices de cochon, nous avons le droit à un repas : buffle, porc, riz, poissons et légumes. + vin de palme. C’est le grand luxe !

Je trouve cette expérience très authentique. Des discours ont lieu puis des danses. Enfin, la famille défile avec ses plus beaux vêtements pour honorer le défunt.

Nous sommes surtout dans l’observation de cette culture réellement différente de celle de l’Europe.

Les villageois découpent puis distribuent ensuite la viande entre toute la famille (et par la suite tout le hameau). Cette notion de partage est essentielle pour les Torajas.

 

Je n’ai pas assisté au massacre des buffles. Je n’y tenais pas en étant sensible à la souffrance animale même si je peux comprendre les croyances de ce peuple.

 

Le partage de la viande

 

Découvrir les traditions des Torajas

 

Artisanat Toraja

Le peuple Toraja crée également des objets d’art magnifiques : des sculptures en bois (statuettes tau tau, décoration en lien avec les buffles et les maisons traditionnelles finement découpées) et de jolis tissus colorés

2 Adresses ou acheter de l’artisanat local

 

Cuisine Toraja

Il existe de nombreuses spécialités culinaires chez ce peuple chrétien vivant dans les montagnes.

En voici 3 notables à essayer pendant ton voyage :

  1. Babi Panggang : du porc mariné, cuit à la vapeur dans des bambous avec une sauce noire provenant du fruit du jacquier.
  2. Pa’piong : Le Pa’piong est un autre plat incontournable de Toraja. Il est préparé en enveloppant de la viande, généralement du poulet ou du poisson, dans des feuilles de bananier. Cette confection est bouillie avec du lait de coco, des herbes parfumées et des épices
  3. Café Toraja : une véritable fierté locale. Cultivé dans la région, il est réputé pour son arôme riche et ses saveurs uniques. Les amateurs de café apprécieront certainement cette boisson, souvent concoctée de manière traditionnelle.

 

 

SIA Québec FAQ

Voir la carte dans le point suivant pour dénicher de bonnes adresses à Rantepao 🙂

Si tu veux en savoir plus sur la gastronomie en Indonésie : que manger ?

 

Personnellement c’est chez Nathan et sa femme où j’ai pu déguster la meilleure nourriture :). Pour la petite histoire, son épouse avait même ouvert un restaurant avant que le COVID ne s’abatte !

 

Découvrir les traditions des Torajas

Pour les Torajas : les grains de riz représentent la vie. Pendant les funérailles, il est voire interdit d’en manger. Depuis des années, les Torajas ont sculpté les montagnes et cultivent le riz sur des terrains escarpés.

 

Voyager en terre Toraja 

En explorant les villages traditionnels, j’ai été impressionné par l’hospitalité des locaux et leur fierté à partager leur patrimoine culturel.  

Le meilleur conseil, c’est que tu partes explorer autour de Rantepao. Pour cela tu peux louer les services d’un guide, mais je te recommande si tu as l’habitude de louer un scooter. Tu seras libre d’aller où tu le souhaites géographiquement.

Et l’Aventure ne sera que plus belle :).

 

Top 5 pour voyager dans la région de Rantepao

  1. Les rizières en terrasses de Batutumonga : elles offrent une vue panoramique splendide sur la vallée de Toraja ;
  2. Les villages traditionnels de Toraja : tels que Kete Kesu, où tu peux découvrir l’architecture Tongkonan et en apprendre davantage sur la culture locale ;
  3. Le sud du pays Toraja avec le village de Lemo et ses alentours ;
  4. Le point de vue à la statue de Jésus dans le village de Makale ;
  5. Les ossuaires et catacombes un peu partout disséminés au pays Toraja.

 

Statue Jésus à Makale

 

Vue Panoramique Rantepao

 

Reportage photo en Sulawesi, Indonésie

 

Conseils de voyages pratiques

 

Informations sur la meilleure période pour visiter le pays Toraja

  • Mai à septembre (saison sèche) : C’est la période la plus populaire pour visiter le pays Toraja. Les températures sont plus fraîches, ce qui facilite la randonnée et l’exploration des montagnes et des rizières en terrasses de la région.
  • En juillet et août, c’est durant l’été qu’ont lieu la plupart des cérémonies funéraires. Certaines d’entre elles sont vraiment gargantuesques. Le reste de l’année est plus calme.
  • Dernière recommandation : évite la saison des pluies, de novembre à mars, car les précipitations peuvent rendre les routes glissantes et les sentiers de trekking boueux

 

Où séjourner à Rantepao ?

Avec mes amis chez Nathan en train de déguster le fameux Chaptikus (alcool local)

 

Chez Nathan 

Hébergement à 150 000 R/nuit soit 10 € avec dîner et petit déjeuner délicieux inclus ! Je me suis régalée pendant mon séjour et je ne voulais plus partir. La chambre est modeste, mais l’accueil est tellement authentique. Autrement, tu peux aussi contacter Nathan — un très bon guide à Toraja — pour être conseillé et assister à une cérémonie Toraja. Je le recommande à 100 %, il connaît l’histoire de son peuple et parle très bien français, anglais et espagnol.

Whats App Nathan +62 813-4351-8272

 

 

Chez Aldi

SI tu as envie de vivre une expérience différente : séjourne chez Nuansa Homestay pour une immersion culturelle garantie dans une maison Tongkonan.

Pour moi c’était un petit rêve et un objectif à cocher de dormir dans une maison traditionnelle Toraja. Voilà chose faite et sans regrets !

 

Whats App + 62852-2227-0702

 

Accueil incroyable à Nuansa Homestay

 

 

Merci d’avoir consulté cet article en pays Toraja. Un voyage très dépaysant et qui laissera à chacun son lot d’émotions. J’espère que tu pourras organiser un super voyage à ton tour. Tu l’as compris au travers de mon article, j’ai eu le coup de cœur pour cette destination et cette région Toraja. C’est un voyage à travers le temps, où les coutumes ancestrales se mêlent à la beauté des paysages montagneux.

Ici, la mort est un couloir vers un autre monde, une célébration de la vie passée. Les sculptures en bois, les sacrifices de buffles et les rites funéraires témoignent d’une culture profondément enracinée. Je te recommande de regarder ce documentaire si toutes ces traditions t’intéressent.

Enfin, pour continuer ta lecture, je t’invite à découvrir 72 h à Manado ou l’exploration de l’île de Siau ou encore capturer le sourire des habitants en Sulawesi. Et comme toujours, n’oublie pas de me laisser un petit commentaire ! Touré sumanga (merci en langue toraja) 🙂

 

Logo 999vies

L'Inspiration

Baroudeuse

Je ne spam pas ! Consulte ma politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Cet article a 5 commentaires

  1. Trumel

    Enthousiaste cet article,donne envie de partir bientôt.
    Cette culture ,riche de traditions et de respect pour les défunts est assez inhabituelle pour nous.
    Elle nous fait remonter aux temps anciens.
    L accueil est joyeux quand même
    Malgré les sactifices.

    1. Ineys

      Merci ! Oui l’accueil est joyeux et le peuple Toraja très tolérant !
      C’est vraiment une culture diamétralement opposée à la nôtre – il faut rester un petit peu pour bien comprendre 🙂

  2. Valérie

    Merci Inès pour cet article qui reflète très bien ce que nous avons vécu au Pays Toraja. C’est une chance de pouvoir s’y rendre pour découvrir ces traditions et rencontrer des gens particulièrement accueillants. J’espère avoir la chance d’y revenir.

    1. Ineys

      Merci Valérie pour ton commentaire, c’était un réel plaisir de vous rencontrer tous les 2 ! On se revoit à Lorient ! Et j’espère aussi qu’on pourra retourner visiter Sulawesi, l’île du scorpion <3