Je te présente dans cet article mes 7 pays préférés dans le monde (avec un ex aequo)

J’avais envie d’écrire cet article car on me pose souvent la question après tous mes voyages. Mais c’est quoi ton highlight ou ta destination favorite ? C’est vraiment difficile d’y répondre tant c’est un mix de différents moments, émotions et ressentis.

Je vais quand même établir un petit classement de 1 à 7 pour te partager mes destinations coups de coeur.

Je donne toujours la chance à chaque pays que je visite.

Dans mes voyages à travers le monde, j’ai découvert des destinations qui m’ont profondément marquée. Voici une sélection de mes 7 pays préférés, chacun offrant des expériences uniques et mémorables.

 

Mon Top 7 de mes Pays Préférés dans le Monde

Je te présente mes 7 pays préférés à travers le monde dans la suite de l’article. Article de réflexion et d’inspiration autour du monde.

 

 

1. Le Japon 

 

Gros coup de coeur pour le pays du soleil levant. Je savais que j’allais aimer avant même de poser un pied ici puisque j’ai demandé un PVT pour rester au moins 6 mois et développer mes projets. J’avais raison de suivre mon intuition.

C’est un sentiment indescriptible de bien être et de bonheur d’évoluer au Japon.

Pourtant, je n’ai jamais été très culture manga ou japon (excepté de Pokémon et Ghibli peut être)…

Les gens sont au petit soin pour nous, la cuisine est délicieuse entre ramen, soba, okonomiyaki et takoyaki. Sans oublier les sobas, udons et toutes les pâtisseries. Je pense que les japonais sont aussi voir plus gourmand que les français – c’est pas possible ! Ils sont aussi très fort pour faire du bon pain style baguette. Du côté des boissons, c’est le paradis aussi : coffee roaster, matcha avec crème fouettée maison et saké fin à petits prix.

Chaque plat ou aliment acheté même dans un supermarché ou dans une petite boulangerie est savoureux.

 

Thés verts japonais

 

 

Le Japon n’est pas une destination si chère que ça à condition qu’on reste sur du long terme et qu’on connaisse les bons plans. Par exemple, tu peux manger à Osaka pour 300 yens des udons au curry. Il ne faut simplement pas suivre la route toute tracée Tokyo – Kyoto – Nara et cultiver une certaine curiosité. Le Japon offre aussi de nombreuses possibilités plus économiques que le Shinkansen (train à grande vitesse) en termes de transport comme le bus, le ferry ou le JR train.

Les paysages et les possibilités d’exploration sont presque infinies : des îles Okinawa jusqu’aux Alpes Japonaises en passant par des mégalopoles comme Osaka ou Tokyo. L’île d’Hokkaido et des régions moins connues (Sasebo, Mont Koyasan, Matsue, Aomori, etc.) méritent le détour, elles aussi.

Un voyage même d’un an ne suffira pas pour découvrir toutes les régions de ce pays ultrariche même avec un bon rythme. Il faudra donc faire plusieurs voyages au pays du soleil levant, aussi pour découvrir différentes saisons.

 

Osaka 2024

 

 

Les temples et les sanctuaires sont très photogéniques et méritent qu’on apprenne en amont un peu leurs histoires, us & coutumes. Il existe de nombreux pèlerinages comme les 88 temples sur l’île de Shikoku (je prévoie de le faire l’année prochaine en septembre) ou le pèlerinage Kendo à Koyasan.

 

Par exemple, sais-tu la différence entre un sanctuaire (shinto) et un temple ?

 

Si tu aimes trekker, le Japon offre plus de 30 parcs nationaux.

Les Alpes Japonaises valent le détour mais aussi les volcans du mont Aso de Kyushu encore actifs, les parcs nationaux d’Hokkaido peuplés d’ours et même sur les îles intérieures : le parc national de Seto ou encore Kamikochi.

 

Mont Kuju, Kyushu – Mai 2024

 

 

Bref, si comme moi tu aimes marcher, les opportunités ne manquent pas au pays du soleil levant.

La gentillesse des habitants et le respect au quotidien m’ont fait me sentir vraiment bien pendant mes 6 mois. La vie est douce au Japon. Je n’ai même plus vraiment envie de repartir. Les japonais sont aussi très curieux des occidentaux. J’ai parfois l’impression d’être une star haha. C’est très agréable la connexion France – Japon et je trouve l’accueil franchement positif.

Le sens du service est véritable ici et c’est rare de tomber sur des idiots. Les Japonais sont courtois et très serviables (parfois même à l’extrême). Un exemple parmi tant d’autres : une fois passée la porte, les japonais continuent de s’abaisser pour témoigner leur respect.

La sécurité incroyable. Franchement, là – c’est fou ! Tu peux faire entièrement confiance aux japonais. Je peux t’assurer que personne ne te volera. Si bien que j’ai pris la (mauvaise) habitude de laisser mon passeport, mon téléphone ou même mon sac un peu partout. Et personne ne m’a volé. Cette société se base sur l’esprit de groupe et c’est très mal vu de faire du mal à autrui. Les japonais préféreront éviter tout problème et déshonneur.

 

La campagne japonaise

 

 

Aucuns problèmes dans les transports en communs ou de risques d’agression, même dans des villes tentaculaires comme Tokyo ou Osaka.

Le bonheur des onsens, même avec mes 5 tatouages – les japonais m’ont laissé entrer. Bon, surtout dans les sentos – les bains publics. C’est tellement agréable et c’est une expérience que je te recommande. J’ai testé au moins une vingtaine de onsens en 6 mois et ça toujours été un plaisir, surtout à Kyushu (notamment à Beppu – ville consacré aux sources thermales des volcans environnants)

Le confort et le côté pratique au quotidien : au Japon, tu ne vas pas mourir de faim et tu vas même évoluer dans une société de consommation puissance 10 000. Tu trouves des kombinis partout (magasins style dépanneur – 7 Eleven, Lawson & Family Mart) mais aussi une tonne de fasts foods, chaînes et cafés.

Il faut savoir qu’en tant que pays très développé et moderne, le Japon peut parfois sembler aseptisé et très capitaliste. Société de consommation oblige.

Et toi aussi, tu y céderas, tôt ou tard.

 

 

 

Pour nuancer, je dirais que les défauts principaux au Japon sont le respect des règles en mode robot et à l’extrême. Ils ne font pas d’écart et suivent leur protocole à la lettre.

L’individualisme y est très marqué aussi, mais en même temps j’ai bien aimé car j’ai pu avancer sur mes projets en toute sérénité. Chacun vit dans sa bulle et n’en sort que très peu – mais c’est le propre des pays développés j’ai l’impression. C’est l’inverse de l’Indonésie où tout le monde voulait me photographier et me prendre toutes les 5 minutes en selfie haha.

En tant que société très moderne, je trouve qu’il y aussi un problème avec l’écologie : sur-emballage par exemple. Les japonais ne semblent pas vraiment être au courant de la situation du réchauffement climatique (ou juste un petit peu).

Autre fait surprenant pour moi : l’absence de poubelles en ville. Les japonais ramènent les déchets chez eux ou alors il faut consommer et jeter directement ses poubelles dans les kombinis.

Dernier détail : Couchsurfing ne fonctionne pas au Japon : personne n’est actif dessus. J’étais assez surprise. L’archipel nippon est définitivement dans un autre monde.

 

Naoshima – Pumpkin, île et art moderne

 

 

Il faut aussi savoir qu’au Japon, tout ferme très tôt (et ouvre parfois tard). Il faut organiser ta journée entre 10h le matin et 17h. Si tu ne disposes pas du permis et d’une voiture de location, il te faudra prendre le dernier bus : 16h. Le Japon, ce n’est pas le pays des couches-tards haha.

Durée de mon voyage au Japon : 6 mois

Plats à essayer : Yakisoba & Takoyaki

Reportage photo dans la ville d'Osaka dans le Kansai au Japon

 

“Harmonie entre tradition et modernité, où chaque moment est une célébration.”  

 

Bonus : Voyager seule au Japon

 

Voyager seule au Japon, à Sasebo (Kyushu)

 

 

Voyager seule au Japon n’est pas du tout bizarre. Au contraire, comme dit précédemment : le pays du soleil levant est individualiste et encourage presque à voyager solo, chacun fait sa vie, écoute des animés, lit des mangas dans le métro. Pour moi, le Japon a été un endroit idéal pour avancer sur mes projets perso.

Et je recommande les yeux fermés de voyager seule dans ce pays. C’est le pays des bisounours.

Tout est facile et tellement pratique. Même si tu ne parles pas anglais ni japonais ! Tu peux même laisser ton sac des heures – personne ne te volera.

 

>>> En savoir plus : 6 destinations pour te lancer dans un premier voyage solo

 

2. L’Indonésie

 

L’Indonésie est un pays qui m’a vraiment marqué par la gentillesse des habitants, ses paysages et parce que je suis sortie (beaucoup) des sentiers battus je pense.

Tout d’abord, commençons par le début : où est-ce que j’ai voyagé en Indonésie ?

Réponse : Sulawesi, Java & Sumatra

L’île qui m’a le plus marquée pendant mon voyage de 3 mois est Sulawesi.

En voyageant sur ce territoire, tu vas découvrir le pays Toraja, fascinant avec ses coutumes ancestrales encore présentes : sacrifice de buffles, esprit de famille et paysages splendides à explorer en scooter.

 

Reportage photo en Sulawesi, Indonésie
Pays Toraja – Sulawesi 2023

 

 

Gros coup de coeur pour le nord du pays, chez les Minahasa. Ce territoire est proche des Philippines et y ressemble fortement. J’ai pu observer des tarsiers sauvages et découvrir un volcan en éruption : Le Karangetang.

Mais ce que je retiens surtout, c’est la rencontre d’êtres humains merveilleux avec un énorme coeur. J’ai été accueilli les bras ouverts en commençant sur le ferry qui m’amène sur l’île de Siau puis ça a continué pendant mon voyage sur cette île, si bien que j’y suis restée plus longtemps.

L’Indonésie est un pays particulier car constitué de plus de 18 000 îles et sa superficie fait la taille de l’Europe ! On dit souvent qu’une vie ne suffirait pas pour parcourir toutes ces îles en totalité. 

Ces territoires aussi sont vastes et variés culturellement : donc différentes religions et façons de pensées, musulmans pour la majorité mais aussi chrétiens et hindouistes (Bali)

La Papouasie me semble aussi très intéressante à explorer.  Mais il y a tant à voir en Indonésie : entre Sumatra, Java, Sulawesi, Kalimantan, Bali Flores, Timor Leste, Les Moluques, etc.

 

Galerie Ile de Siau
Siau – Nord Sulawesi, Mai 2023

 

 

Je te conseille de sortir de l’éternel Bali qui est maintenant totalement étouffée par le tourisme de masse

Mon coup de coeur, c’est vraiment Sulawesi pour la gentillesse des gens, sa beauté naturelle : meilleurs spots de plongée au monde, île au milieu des îles, faune & flore à la croisée entre l’Asie et l’Océanie, atmosphère de village et très familiale, traditions fascinantes.

 

 

Java : les volcans Bromo et Kawa Ijen à parcourir, un peuple très accueillant (vive les selfies en pagaille et l’appellation bouleh à tout bout de champ – ceux qui ont visité l’Indonésie comprendront ma référence)

J’ai adoré louer des scooters (comment organiser son road trip en solo) et partir vadrouiller un peu partout pendant mon voyage en terre indonésienne.

 

Mont Bromo en 2023

 

 

La cohabitation des différentes religions fait aussi réfléchir sur notre propre mode de vie & l’accueil si chaleureux des habitants est une bénédiction. On m’a souvent invité à manger ou nourri dans la rue sans que je le demande ! Et je sais que je ne suis pas la seule 🙂

C’est un peuple magnifique et très souriant, qui n’attend qu’à être découvert.

 

Découverte de la vie à bord d'un bateau PELNI
Traversée Makassar (Sulawesi) – Java

 

 

Les traversées en ferry PELNI sont épiques même si très épuisantes. Et les Indonésiens et Indonésiennes sont décomplexés et parfois rock & roll. C’est vraiment amusant de les voir danser à tout bout de champ et d’exprimer leur bonheur sans tabou.

Bémols de l’Indonésie :

  • Une organisation un peu folle. Ici, il faut avoir le temps et prendre les transports quand ils se présentent. Parfois, ton bateau ne partira tout simplement jamais haha. 
  • La nourriture aussi peut être redondante à la longue – à force de manger des mie goreng & nasi goreng – au bout d’un moment – on a envie de changement.
  • Super pays mais qui peut être fatiguant sur du long terme car beaucoup de sollicitations avec les habitants. On dit souvent que l’Indonésie est une mini Inde (moins extrême bien sûr). À la fin de mes 3 mois j’avais envie d’un espace calme et j’ai choisi de m’envoler vers Hanoï au Vietnam.

Durée du voyage en Indonésie : 3 mois

Plats à essayer : Poulet Rendang & Street Food : Martabak

 

 

3. La Grèce (ex aequo Espagne)

 

La Grèce

La Grèce est un pays qui m’a toujours fasciné. Déjà, toute l’histoire du pays et de sa mythologie mérite vraiment qu’on s’y intéresse.

J’étais vraiment intrigué par tous ces dieux et déesses en relation avec Athènes, la Crète etc.

 

>> En savoir plus : 16 incontournables à Athènes

 

En plus, je trouve que les paysages grecs ont un charme fou. Idéal pour la farniente et faire de belles photos aux couleurs méditerranéennes.

Tu seras occupée si tu décides de visiter la Grèce, entre des incontournables comme Delphes, le Péloponnèse, Athènes et ses environs, les Météores (gros coup de coeur !), Thessalonique, le mont Olympe… 

Mais la vraie richesse de ce pays, ce sont les habitants qui sont vraiment très accueillants et fiers de leur pays. C’est une partie en Europe beaucoup plus humble selon moi que l’Occident.

Tu pourras boire de délicieux cafés freddo (frappés), parfait sous 40 degrés à l’ombre haha. Tu trouveras tout ce qui caractérise la Méditerranée : olives, poissons, vins…  tu t’installes dans une taverne et tu dégustes différentes mini portions entre amis avec du retsina (vin spécial)

 

 

 

> En savoir plus : consulte Foodie Tour : Découvrir la gastronomie en Grèce

 

Tu peux trekker aussi en Grèce, au milieu des champs d’oliviers. J’ai par exemple marcher jusqu’à Delphes en partant de la mer (3h environ)

Je te recommande aussi de te perdre un peu en Grèce, en dehors des sentiers battus. Bien sûr, n’oublie pas de consacrer du temps à Athènes et le cap Sounion (temple de Poseidon)

 

Guide : que faire à Athènes en 72H
Cap Sounion

 

 

Ensuite, plusieurs possibilités s’offrent à toi (principales options) :

  • Le nord de la Grèce, une belle option selon moi avec la visite du mont Olympe, des Météores et de Thessalonique 
  • Le Péloponnèse : avec Epidaure, Corynthe & Kalamata
  • La Crète – prévoir plusieurs jours tant l’île de Zeus est immense (Heraklion & la Canée)
  • Les îles bleus des Cyclades : plusieurs voyages ne suffiraient pas pour toutes les voir. 

 

Personnellement, j’aime l’ambiance qui y règne. Je me souviens être arrivée dans un petit village et mangé dans une petite taverne une nourriture délicieuse : feuilles de vignes et moussaka.

Et tradition oblige, en Grèce, on offre quasiment 100% du temps un petit dessert. Le temps semble s’y être arrêté et j’ai ressenti un bien être et calme intérieur difficilement descriptible.

 

La Grèce se vit et se ressent je pense.

 

Je me souviens des églises, des popes déambulant dans une Athènes survoltée, la vie sur l’Acropole et des tortues sur la colline Filoppappou, le délicieux Souvlaki de chez Kostas et les shawarmas frais et savoureux.

Mais aussi à Heraklion en Crête avec le mythe du Minotaure, la Canée et ses petites ruelles colorées, et surtout… Un souvenir marquant avec pleins de belles rencontres : la destination des Météores avec ses impressionnants monastères nichées au sommet des montagnes.

 

Les Météores en Grèce

 

 

J’ai eu la chance de tomber sur une auberge de jeunesse incroyable, le rêve de tout voyageur : on a fêté l’anniversaire de Kassandra un peu comme une famille et j’y ai rencontré des personnes avec qui je suis toujours en contact de Taiwan, Italie et autres. Je pense que ce site mystique contribue à resserrer et créer des liens forts.

Bref, la Grèce est un pays à ne pas manquer en Europe et cerise sur le gâteau : la vie y est très bon marché en comparaison avec la France ou d’autres pays nordiques.

Les défauts : Oui, il y en a quand même… Difficile de s’organiser et de se déplacer en bus – c’est un peu au petit bonheur la chance et je recommande vraiment d’être flexible et de regarder les horaires en amont. Parfois, il n’y a qu’un seul bus qui part dans la journée. Une fois dans le bus, le service est assez efficace et te déposeras à destination en toute sécurité.

 

Crête – Le lagon de Balos

 

 

Il faut rester sur ses gardes dans les grandes villes comme Athènes & Thessalonique. L’ambiance y est bonne mais la Grèce reste l’Europe et je déconseille de se balader seule dans les rues la nuit dans ces endroits.

En Crète, je trouve que c’est plus sécuritaire.

 

“Où les dieux dansent encore parmi les ruines et les oliviers millénaires.”

 

Durée de mes voyages en Grèce : 1 mois  

Plat à essayer : le Poulpe ou/et la Moussaka

 

L’Espagne

Je n’arrive pas à me décider entre ces deux pays méditerranéens que sont l’Espagne et la Grèce... Alors, j’ai décidé de les classer à la même position.

J’adore ce pays j’y suis allée en tout 4 fois avec différents séjours notamment en Andalousie, à Valence, Barcelone mais aussi j’ai traversé les Pyrénées espagnols & l’Aragon et jusqu’en Galice avec le chemin de Compostelle pendant environ 45 jours !

 

Galice – sur le chemin de Compostelle

 

 

J’adore la mentalité espagnole, toujours enjouée et prête à faire la fête jusqu’à 4h du matin, surtout en Andalousie (je ne sais pas comment ils font pour garder ce rythme infernal). Même pendant le Covid, je me souviens que les andalous ne supportaient pas le couvre feu à minuit.

La gastronomie est savoureuse et le concept des tapas aussi, très convivial. J’y ai passé de sacrés soirées ! Le cheesecake est très populaire en Espagne. Tu peux goûter la Torta de Queso, vendu au poids en boulangerie (panaderia) Comme tu le sais déjà, c’est vraiment un super pays pour la fête, découvrir une très belle nature : Pyrénées espagnoles, la Sierra Nevada mais aussi les Picos de Europa.

 

Torta de Quesos – Galice

 

 

Niveau visite et exploration, l’Espagne est aussi diversifiée que la France, tu trouveras aussi bien des déserts, des villes culturelles riches à découvrir : Séville, Grenade, Valence, Madrid, Barcelone, Santiago de Compostelle, Salamanque, etc. Bref, ce pays a tout pour plaire je trouve et le coût de la vie est vraiment abordable en comparaison avec la France par exemple. Attention à la chaleur en plein été en Andalousie.

 

Ahlambra – Grenade

 

 

Durée de mes voyages en Espagne : 4 fois au moins 1 à 2 mois à chaque fois : Andalousie, Catalogne, Valence, Chemin de Compostelle, Galice, Madrid.

Plats à essayer : Tapas, Pan con tomate (le matin), churros & chocolate (merienda, le goûter espagnol) et la paella (Valence)

 

La pluma es la lengua de l alma.

La plume est la langue de l’âme

 

 

4. La Thaïlande

 

La Thaïlande est un pays à visiter au moins une fois dans sa vie. Après, on aime ou on aime pas, car il est vrai que certaines parties du pays sont dévorées par le tourisme de masse.

Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle le pays du sourire. L’accueil des habitants est tellement chaleureux que c’est difficile à croire parfois ! 

Mention spéciale à la gastronomie très savoureuse et épicée. En parcourant la Thaïlande, tu vas goûter à des plats typiques comme le Tom Yum, des pad thaï, de délicieux currys verts, le Mango sticky rice etc.

Ce n’est pas pour rien que cette cuisine est connue dans le monde entier.

 

Retraite Vipassana dans un monastère autour de Chiang Mai

 

 

Les possibilités d’exploration dans ce pays sont nombreuses et il faut au moins 2 mois à temps plein pour ne parcourir que les incontournables. La Thaïlande offre aussi des destinations reculées du tourisme de masse. Du sud au nord en passant par Bangkok ou des régions plus reculées comme l’Isan ou la province de Nan.

Ensuite, tu as toutes les îles du sud (Koh Tao, Koh Samui, Koh Lanta, etc.) et celles du centre (Koh Chang) à explorer ou utiliser ces destinations pour la farniente sans oublier les îles d’Andaman, en bordure de la frontière avec la Birmanie.

Bangkok, souvent décriée et peu aimée des touristes m’a vraiment séduite. Très vivante et un peu folle, cette capitale offre des options pour manger pas cher, de l’art, des petits cafés à découvrir et des marchés locaux pour plonger dans la vraie culture thaï.

 

Quartier rouge – Bangkok

 

 

En bref, en Thaïlande : Tu peux pratiquer la plongée sous marine, le snorkelling à foison, trekker dans les montagnes du nord, découvrir des peuples autochtones (attention pour cette pratique touristique – bien se renseigner avant), de même pour observer les éléphants.

La Thaïlande est aussi un lieu reconnu pour apprendre la cuisine thaï, faire une retraite de méditation Vipassana ou autres ou encore prendre des cours de Barista pour devenir maître dans l’art des latte.

Ce que je retiens de mon voyage en Thaïlande, c’est aussi les marchés aux fleurs de Bangkok, la chaleur accablante et l’entrée dans un 7 eleven (il faut absolument goûter aux croques monsieurs) qui rafraîchit de suite : de 35 degrés à 0°C, les rencontres imprévues, le sourire des enfants, le coucher de soleil sur le Chao Phrayat, les temples colorés et lieux de vie incroyable où moines, chats et habitants cohabitent.

 

Ruines de Sukhothai

 

 

Je me souviens aussi des tuks-tuks pétaradant à toute vitesse dans les rues de la capitale ou encore les bus de nuits peu confortables traversant tout le pays.

Les smoothies à la mangue et lait de coco chaque matin, la fête à Khao San Road (plus d’argent le jour suivant), les petits temples perdus en haut des montagnes avec des statues de bouddhas gigantesques, les marchés de rues animés et les balades en scooter quasiment partout.

 

 

“Des sourires éclatants sous le soleil, où l’aventure n’attend que vous.”

 

Point négatif : trop de tourisme de masse surtout dans le sud C’est la partie qui est le plus inondé et encore j’y étais hors saison : sur les îles Koh Tao etc.

Ce qui veut aussi dire prix en hausse. La Thaïlande est selon moi, plus si “cheap que ça”

 

Durée de mes voyages en Thaïlande cumulés : 3 mois  

Plats à essayer : Tom Yum & Green Curry

Dure vie en Thaïlande

 

 

5. Le Canada

 

Ah, le Canada ! Je ne pouvais pas faire ce classement sans mentionner le deuxième plus grand pays du monde et une phase de vie incroyable pour moi.

Vivre au Canada et au Québec a été une période de vie heureuse m’a fait évoluer positivement. C’est un pays intéressant et qui laisse une belle place à l’immigration

Pour moi le Canada c’est vraiment vivre une expérience à part entière. Si tu as envie de découvrir des paysages naturels fantastiques et une ambiance décontractée – c’est ici qu’il faut te rendre.

C’est aussi une bonne base pour découvrir les Etats Unis, j’ai réalisé cette superbe expérience en traversant cet immense pays en train.

 

>> En savoir plus : traverser le Canada avec ViaRail

 

Récit & conseils pour traverser le Canada avec la compagnie Viarail
Traverser le Canada en train

 

 

Tu peux découvrir le Montana par exemple ou franchir la frontière pour les villes des US (Seattle, Portland dans le nord ouest, assez proche de Vancouver)

L’Amérique du Nord est un pays nouveau, donc il ne faut pas s’attendre à une gastronomie élaborée ou une histoire ancienne digne de l’Europe… Mais la vraie richesse de ce pays se trouve dans sa culture autochtone, sa nature et ses paysages grandioses.

Si tu aimes trekker et la randonnée tu seras au bon endroit. J’ai aimé aussi la part belle que laisse le Canada à la liberté d’expression en général, pays avant-gardiste et très respectueux des droits des femmes et des LGBT.

Les Canadiens sont très ouverts d’esprit. Ils accueillent la nouveauté les bras ouverts et c’est un excellent endroit pour créer un business par exemple. Il y a ici une liberté supplémentaire qu’on ne trouve pas en Europe.

 

SIA Québec FAQ
Gaspésie – fin du SIA

 

 

J’ai découvert ici :

  • les roads trips
  • Les virées entre amis vers des villes des US comme New York ou Boston
  • Les poutines québécoises
  • Les queues de castor canadiennes
  • Les grands espaces
  • Une faune incroyable surtout dans l’ouest canadien
  • Des montagnes à perte de vue : les Rocheuses !
  • 3 hivers entre -20 et -40 degrès

 

J’ai aussi vécu 6 mois à Montréal pour le 375eme anniversaire de la ville et c’était vraiment une expérience incroyable, à faire la fête et à découvrir cette ville qui restera marquée dans ma mémoire.

 

Vivre dans le Mile end avec des collocs québécois qui sauvent les écureuils ce n’était pas écrit d’avance.

 

Ensuite, j’ai passé 1 an à Québec à travailler dans une épicerie européenne très sympa sur la rue Saint Jean. C’était une belle expérience avec le ski le soir et le reste du temps : explorer tout le pays en Road trip.

 

Lac Louise en hiver – Ouest Canadien

 

 

Le Québec fut aussi pour moi ma première marche au long cours, le SIA et un dépassement de moi-même certain en terre gaspésienne.

 

“Vastes terres, vastes rêves, où chaque saison peint une nouvelle toile.”

 

Points négatifs du Canada selon moi :

Deuxième plus grand pays au monde, après a Russie – donc ce qui veut dire beaucoup de voiture ou carrément prendre un avion pour rallier un bout à l’autre du pays (je ne suis pas fan perso) mais je comprends totalement ceux qui vont faire ce choix.

L‘offre de transport en commun et bus pas cher est faible au pays des Caribous. Comme aux US, voyager en voiture ou en van est mis en avant et recommandé.

 

Montréal 2020

 

 

Ensuite, il faut que tu saches que voyager au Canada nécessite un petit budget quand même. Je conseille de travailler sur place, ce fut mon choix d’allier travail et visite une fois au Québec. C’est pour moi la solution idéale si tu as encore accès au visa PVT car tu combines découverte du pays et immersion (et argent).

Par exemple, le Japon bien que pays très développé est en fait beaucoup plus abordable que le Canada.

Point noir aussi, selon moi, Foodie Lover : la nourriture, en comparaison avec d’autres pays est assez pauvre et fade. Heureusement, le Québec notamment se rattrape avec de délicieuses bières de microbrasserie, lattés divins et des français expatriés façonnent de savoureuses pâtisseries.

 

Ville de Québec – Hiver 2020

 

 

Je dirais que d’une manière générale, le gros point positif du Canada c’est son ouverture d’esprit et ses paysages de nature ou tu peux trekker, faire du canoë ou du ski, etc. La culture des activités nature est très présente. Le cadre de vie est accueillant et agréable… Vive le plein air.

Attention aux ours et aux caribous enragés.

Durée de mon voyage au Canada : 2 ans  

Plats à essayer : Poutine, bières de microbrasserie et les bagels Saint Viateur à Montréal

 

6. La Colombie

 

Je ne suis pas restée très longtemps en Colombie mais assez pour me faire une idée.

Déjà d’entrée de jeu : c’est le seul pays en 7 ans de voyage où je n’ai jamais payé une seule nuit !

J’ai été hébergé partout, les habitants téléphone aient pour m’accueillir. Jai aussi utilisé le Couchsurfing. Franchement, un accueil incroyable. Un couple à Medellin m’a même emmené avec eux en voiture pour que je puisse faire du parapente pour la première fois !

De très belles rencontres, une gastronomie sympa et très copieuse, une chaleur humaine, du café arabica en veux en voilà, des paysages vertigineux et de la salsa à tous les coins de rue.

 

Volontariat en Colombie dans une ferme de café

 

 

 

>> En Savoir Plus sur mon Expérience dans une Ferme de Café avec l’Application Workaway

 

 

Voilà la Colombie. C’est souvent un pays qui fait peur aux français. Mais les mentalités sont en train de changer. De plus en plus d’européens immigrent vers ce pays qui regroupe de nombreux atouts.

Le sud comprend les montagnes des Andes et on a tendance à l’oublier quand on parle de la Colombie mais c’est un pays où on peut facilement trekker.

La culture colombienne est là aussi très diverse et variée : de Carthagène des Indes sur la côte caribéenne aux Andes (Popayan) en passant par des villes tentaculaires comme la capitale Bogota ou encore Medellin qui témoigne de l’histoire d’Escobar.

 

Calle 13 – Medellin

 

 

“Entre montagnes et mers, le cœur chaleureux des Colombiens danse au rythme de la vie.”

 

Durée de mon voyage en Colombie : 1 mois  

Plat à essayer : Patacones (galettes de bananes plantains frits deux fois – très caloriques mais super bon)

 

 7. La Pologne

 

Alors ce pays est un coup de cœur inattendu. L’année dernière, j’ai fait le choix de visiter une partie de l’Europe que je ne connaissais pas. Je suis donc arrivée en Pologne et là, franchement coup de coeur pour ce petit pays : facilité de déplacement avec un système de bus super bien organisé.

 

Les villes polonaises sont vraiment sublimes et valent le détour :

>> Consulte 10 Incontournables pour Explorer Cracovie

>>  En savoir plus sur Varsovie en 12 Incontournables 

 

 

Tu peux notamment visiter Cracovie, la capitale culturelle qui peut t’occuper un certain temps tant il y a à découvrir ! Sans oublier d’ajouter à ton programme une visite de mémoire à Auswitch.

Ensuite Varsovie, la capitale presque détruite à 80% par la guerre est intéressante à parcourir et si vaste ! J’ai été carrément étonné par son immensité. C’est complètement dingue ! Elle a des airs de ville américaine et tu seras totalement dépaysé en la visitant. 

Je te conseille aussi d’essayer les bars à lait en Pologne, des anciennes cantines communistes où tu peux goûter une cuisine locale pas cher.

 

Cracovie

 

 

Les visites ne s’arrêtent pas là, tu peux partir visiter Poznan, très sympa à la frontière avec l’Allemagne, Gdansk, la Venise polonaise pas loin du Danemark – ou encore Wroclaw connu pour ses nains.

J’ai bien aimé rencontrer aussi la population polonaise. J’ai eu l’occasion de faire du Couchsurfing et j’ai toujours bien rigolé. Mes hôtes étaient de bons vivants – il y a même une soirée où on a enchaîné au moins 5 bières dans différents bars

Autre point très important à souligner et non des moindres : la Pologne est hyper bon marché. Tu peux manger des pierogis avec une bière pour 5€. Tu n’auras pas ça ailleurs en Europe ou peut-être dans les pays baltes.

L’ambiance est cool et moins stricte que dans les pays de l’est

 

Restaurant de Pierogis traditionnels

 

 

J’ai beaucoup aimé aussi l’architecture et l’histoire de chaque ville, surtout liée aux légendes.

Ne pas hésiter à booker un Free Walking Tour dans la ville de ton choix pour en découvrir plus (sinon on passe clairement à côté tant c’est riche historiquement) 🙏 

Dernier atout : la Pologne est plutôt centrale en Europe et tu peux facilement combiner ta visite avec le Danemark, l’Allemagne, la République Tchèque ou faire comme moi, transiter vers la Lituanie, Lettonie, Estonie, etc. C’est vraiment facile et économique avec Flixbus. Hop, un bus de nuit.

Pour moi, la Pologne est sous-estimée (et c’est peut être tant mieux). Elle deviendra une destination populaire dans quelques temps. Pour le moment, seulement Cracovie est réellement considérée.

 

 

“Une histoire millénaire, des cœurs ouverts, où l’Europe centrale s’épanouit.”

 

Défauts de la Pologne : peut-être son hiver rigoureux et ses plats roboratifs haha

Durée de mes voyages en Pologne : 1 mois  

Plat à essayer : Pierogi

 

Chacun de ces pays m’a offert des expériences uniques et des souvenirs inoubliables. De la modernité du Japon aux paysages grandioses du Canada, en passant par l’accueil chaleureux de la Colombie, chaque destination a enrichi ma vision du monde.

Voyager, c’est découvrir, apprendre et surtout ressentir ce que chaque culture a de plus beau à offrir.

Pour compléter ta lecture, je te recommande de poursuivre avec Mini Guide pour préparer son voyage en solo ou 7 avantages de voyager en tant que femme seule dans le monde.

Si l’article t’a plu, ça me fera plaisir de lire ton commentaire – ci-dessous. Merci.

 

Logo 999vies

L'Inspiration

Baroudeuse

Inscris-toi pour recevoir des Itinéraires Exclusifs, des Conseils de voyage et des Tops Destinations pour t'Inspirer.

Logo 999vies

L'Inspiration

Baroudeuse

Inscris-toi pour recevoir des Itinéraires Exclusifs, des Conseils de voyage et des Tops Destinations pour t'Inspirer.

Laisser un commentaire

Cette publication a un commentaire

  1. Stéphane Fournier

    Salut Ineys!

    This month I read your blog age on your favorite top 7 countries, see what you had to say and what was your assessment of my home country (Canada). Always nice to hear how foreigners perceive my country. Also notice that on your top 7, 3 are in Asia… a spot of the world very far for me but that is on TO DO list. You just confirmed it even more 🙂

    Continue to enjoy your trips, and to share all that travelling knowledge.

    Steph